Flammarion

  • « À l'attention du service des manuscrits ».
    C'est accompagnés de cette phrase que des centaines de romans écrits par des inconnus circulent chaque jour vers les éditeurs.
    Violaine Lepage est, à 44 ans, l'une des plus célèbres éditrices de Paris. Elle sort à peine du coma après un accident d'avion, et la publication d'un roman arrivé au service des manuscrits, Les Fleurs de sucre, dont l'auteur demeure introuvable, donne un autre tour à son destin. Particulièrement lorsqu'il termine en sélection finale du prix Goncourt et que des meurtres similaires à ceux du livre se produisent dans la réalité.
    Qui a écrit ce roman et pourquoi ? La solution se trouve dans le passé. Dans un secret que même la police ne parvient pas à identifier.

  • Un soir à Paris, Daniel Mercier, comptable, dîne en solitaire dans une brasserie, quand un illustre convive s´installe à la table voisine : François Mitterrand. Son repas achevé, le Président oublie son chapeau, que notre Français moyen décide de s´approprier en souvenir.
    Il ignore que son existence va en être bouleversée.
    Tel un talisman, ce célèbre feutre noir ne tarde pas à transformer le destin du petit employé au sein de son entreprise. Daniel aurait-il percé le mystère du pouvoir suprême ? Hélas, il perd à son tour le précieux objet qui poursuit sur d´autres têtes son voyage atypique au sein de la société française des années 1980.
    Cette fable pleine d´esprit et de malice possède comme le fameux chapeau un charme mystérieux - celui de ressusciter une époque et, surtout, de mettre au jour à travers une galerie de personnages notre rêve commun : voir s´accomplir par magie nos désirs les plus secrets.

    Antoine Laurain par Jean-Luc Bertini © Flammarion Bandeau : photographie du chapeau : Nader Kassem © Flammarion Illustration : Matthew Richardson © Flammarion

  • Millesime 54

    Antoine Laurain

    Paris, un soir de septembre. Peu de choses relient Hubert, propriétaire de son appartement de famille, Magalie, restauratrice en porcelaine, Julien, barman débutant, et Bob, touriste américain de passage dans la capitale. Pourtant tous les quatre vont ouvrir et partager une bouteille de Château Saint-Antoine 1954 retrouvée dans la cave du vieil immeuble où ils habitent.
    Le lendemain matin, les rues ne sont plus tout à fait les mêmes, ni les autobus, ni les commerces, ni les gens. Un délicieux parfum d'autrefois flotte sur la ville. Et pour cause : ils sont retournés dans l'année du vin !
    Sortilège ? Rupture temporelle ? De la traversée d'un Paris éternel où l'on croise Jean Gabin comme Audrey Hepburn, jusqu'aux mystérieuses vignes du Beaujolais qui vont livrer leur secret, les voilà pris dans un tourbillon le temps d'un week-end ailleurs.
    Millésime 54 est une fête, une invitation au voyage qui fait la part belle à l'amour, à l'amitié et au désir de merveilleux qui sommeille en chacun de nous.

  • Un soir à Paris, une jeune femme se fait voler son sac à main. Laurent le découvre le lendemain, abandonné dans la rue, tout près de sa librairie. S'il ne contient plus de papiers d'identité, il recèle encore une foule d'objets qui livrent autant d'indices sur leur propriétaire : photos, notes, flacon de parfum... Désireux de la retrouver, l'homme s'improvise détective. A mesure qu'il déchiffre le carnet rouge contenant les pensées secrètes de Laure, le jeu de piste se mue en une quête amoureuse qui va bouleverser leurs vies.
    Orchestrant avec humour coïncidences et retournements de situation, Antoine Laurain signe une délicieuse comédie romantique qui rend hommage au besoin de merveilleux sommeillant en chacun de nous.

  • L'existence tranquille d'Alain, médecin quinquagénaire, se voit bouleversée par l'arrivée d'une lettre qui lui parvient avec un retard de. trente-trois ans. À l'époque, il jouait de la guitare au sein d'un groupe de rock amateur, Les Hologrammes, composé de Bérangère, la chanteuse dont il était secrètement amoureux, Stan, le batteur perfectionniste, Vaugan, le bassiste taciturne, ou encore Pierre, parolier dandy et décalé. Le frère de Pierre, le fascinant JBM leur avait permis de financer une maquette de cinq chansons envoyée à Polydor et restée sans réponse. Il aura fallu trois décennies pour qu'Alain reçoive la lettre enthousiaste de la maison de disques.
    Électrisé, le médecin part sur les traces de ses anciens camarades afin de retrouver la fameuse cassette. Stan est devenu un artiste contemporain coté mais amer, Vaugan un dangereux leader d'extrême droite, JBM un entrepreneur de génie dont le pays s'est entiché au point de le voir se présenter à la prochaine, Bérangère s'est mystérieusement volatilisée.
    Dans cette fable contemporaine, Antoine Laurain entrecroise les destins de personnages hauts en couleurs. Révélant peu à peu leurs secrets, il brosse un étonnant portrait de la France d'aujourd'hui.

  • Les caprices d'un astre Nouv.

  • Et mon coeur se serra est un conte étrange en cent dix-neuf dessins de l'artiste connu sous le nom « Le Sonneur » et vingt-huit textes d'Antoine Laurain. Entre art et littérature, entre roman dessiné et poésie typographique.
    De cette aimée enfuie et perdue, nous ne connaîtrons jamais le nom, mais elle hante le livre.
    L'amour, la rupture, la solitude, l'espoir.
    Comment transmettre les sentiments en trois couleurs : rouge, noir, blanc ?
    Comment les faire passer avec juste vingt-six lettres dans l'alphabet ?
    Beaucoup l'ont tenté avant eux : Breton, Mallarmé, Gainsbourg pour ne citer qu'eux. Laurain et Le Sonneur relèvent le défi.
    Au mieux, c'est un excellent livre.
    Dans le pire des cas, ils ont fait un chef-d'oeuvre.
    />

empty