Claude Cancès

  • Un siècle d'histoire et d'histoires... C'est à un voyage palpitant dans les archives du mythique Quai des Orfèvres que nous invite Claude Cancès, l'une des figures les plus emblématiques et originales du " 36 ".
    Bien qu'à la retraite, ce grand flic " pur produit PP ", n'a pas tout à fait coupé les ponts avec ses anciens collègues et participe chaque année au jury du Prix du Quai des Orfèvres. En 35 ans de carrière dans la PJ parisienne, Claude Cancès a tout connu ; de l'Antigang à la Crim' en passant par la Brigade Mondaine avant de devenir le tout puissant patron du 36 Quai des Orfèvres.
    Dans ce livre, il ne se contente pas de raconter les affaires - nombreuses et retentissantes - qu'il a eu à traiter (François de Grossouvre, Jean de Broglie, le Baron Empain, les Irlandais de Vincennes, Thierry Paulin, Guy Georges, attentats de 1995, etc.) mais aussi celles qui ont marqué l'histoire de la police parisienne : la bande à Bonnot (qui a propulsé la PJ dans l'ère du XXe siècle), l'affaire Stavisky, l'affaire du Docteur Petiot.
    Cette réédition propose de nouveaux chapitres allant de 2015 à 2018 et couvrant notamment la période des attentats de 2015 à 2017.

  • Un siècle d'Histoire et d'histoires...
    C'est à un nouveau voyage passionnant - après le succès de son premier livre publié en 2010 - que nous invite Claude Cancès, l'ancien patron de la PJ parisienne. Passionnant mais différent, puisque cette fois, associé à son ami Charles Diaz, contrôleur général de la Police nationale, historien renommé et ancien du 36, Claude Cancès nous propose une Histoire du 36 illustrée. Rien d'autre qu'une plongée captivante dans les archives de la Préfecture de police et de l'Identité judiciaire ! Photographies, rapports, enquêtes, pièces à conviction, lettres et fiches - parfois inédits -, rythment les pages de cet ouvrage sur lequel on se précipite avec curiosité.
    On se promène dans les coulisses de l'Histoire, la grande et la petite, de la plus ancienne à la plus récente, avec fascination, découvrant par l'image toutes ces affaires retentissantes qui ont ponctué la vie du mythique Quai des Orfèvres, croisant au passage un certain Georges Simenon, en compagnie d'un policier qui devait lui inspirer le célébrissime commissaire Maigret. Un ouvrage réalisé avec le concours et le soutien de la Préfecture de police qui a ouvert ses services et mis à disposition des auteurs les archives, pour certaines inédites, de l'Identité judiciaire.

  • La Brigade mondaine ! La police des moeurs, celle qui colle son oeil dans le trou de la serrure. Ce service mythique aux premières loges de l'évolution des moeurs, au courant de tout. Eh bien, c'est dans cette brigade du 36, quai des Orfèvres qu'en 1963 déboule un jeune inspecteur en début de carrière. Ce policier d'avenir se nomme Claude Cancès ; un jour, il sera commissaire, puis directeur de la PJ parisienne. D'ici là, à la Mondaine, il va tout connaître, s'imprégner de Paris la nuit, Paris trottoir, Paris sur Vice. L'affaire Ben Barka le cueille à peine arrivé, puis ce sera la chasse aux « julots », ces proxénètes de plus ou moins grande envergure. Il va croiser la plus grande entremetteuse du siècle, Madame Claude, une indicatrice de haut vol, « la Rouquine », des ministres, un cardinal, des flics pourris, des flics droits, des P-DG tordus, Alain Delon...
    Dans ce livre il fait revivre les soirs de rafle, lorsque le « panier à salade » déborde, la traque aux ouvrages interdits, les cinémas pornos clandestins, les partouzes. Le jeune inspecteur planque, suit son gibier, observe, oscille entre le rire et l'émotion. En « vrai-faux taxi », à pied, en métro, il arpente Paris, apprend les trottoirs de la capitale, ses cabarets, ses hôtels borgnes, mais aussi les soirées prestigieuses, les mondanités de la Mondaine. Tout un univers, toute une galerie de personnages. Avec lui, nous grimpons le célèbre escalier du 36, nous saisissons combien les temps ont changé. Ce qui était poursuivi hier, devient banal aujourd'hui. Parcours initiatique d'un jeune flic, son ouvrage est aussi le reflet de l'accélération des moeurs, du temps qui bouscule tout. Le récit le plus humain, le moins froid, d'une humanité qui est la nôtre.

    Cahier photo papier/numérique © Patrick Durand / Sygma / Corbis © 2014 Pygmalion, département de Flammarion

  • Après le succès du livre Histoire du 36, quai des orfèvres et la réussite de l'album illustré, Claude Cancès, ancien directeur de la police judiciaire de Paris, reprend la plume pour le plus grand bonheur de tous les amoureux des affaires criminelles. Cette fois-ci, c'est à la prestigieuse BC, la Brigade Criminelle que va s'intéresser l'illustre policier, ancien numéro 2 de cette brigade d'élite plus communément appelé la Crim'.
    Parmi tous les anciens collègues, ce livre sera particulièrement attendu car ce n'est pas un hasard : la Crim' célébrera en 2012 son 100 ème anniversaire ! Un événement qu'il ne fallait pas laisser passer. Pour l'occasion, Claude Cancès reviendra en détails sur les grandes affaires qui ont marqué la Brigade Criminelle : La bande à Bonnot, Landru, Viollette Nozière, le docteur Petiot, Mesrine, Action directe, Thierry Paulin, Guy Georges, etc.
    Il apportera sa précieuse connaissance des dossiers les plus récents et surtout il présentera aux lecteurs un certain nombre d'autres affaires moins connues mais tout aussi passionnantes et haletantes !

  • Un siècle d'histoire et d'histoires... C'est à un voyage palpitant dans les archives du mythique Quai des Orfèvres auquel nous invite Claude Cancès, l'une des figures les plus emblématiques et originales du " 36 ".
    Bien qu'à la retraite, ce grand flic " pur produit PP ", n'a pas tout à fait coupé les ponts avec ses anciens collègues et participe chaque année au jury du Prix du quai des Orfèvres. En 35 ans de carrière dans la PJ parisienne, Claude Cancès a tout connu ; de l'Antigang à la Crim' en passant par la Brigade Mondaine avant de devenir le tout puissant patron du 36 Quai des Orfèvres.
    Dans ce livre, il ne se contente pas de raconter les affaires - nombreuses et retentissantes - qu'il a eu à traiter (François de Grossouvre, Jean de Broglie, le Baron Empain, les Irlandais de Vincennes, Thierry Paulin, Guy Georges, attentats de 1995, etc.) mais aussi celles qui ont marqué l'histoire de la police parisienne : la bande à Bonnot (qui a propulsé la PJ dans l'ère du XXe siècle), l'affaire Stavisky, l'affaire du Docteur Petiot.

  • Un coffret avec un DVD exceptionnel : l'interview de Simenon au 36, quai des orfèvres.Dans le livre Histoire du 36, Quai des Orfèvres illustrée, Claude Cancès, l'ancien directeur de la Police Judiciaire, nous invite à un passionnant voyage. Associé à son ami Charles Diaz, commissaire général de la Police nationale, historien renommé et ancien du 36, Claude Cancès nous propose une Histoire du 36 ILLUSTRÉE. Rien d'autre qu'une plongée captivante dans les archives de la Préfecture de police et de l'Identité judiciaire ! Photographies, rapports, enquêtes, pièces à conviction, lettres et fiches - parfois inédits -, rythment les pages de cet ouvrage sur lequel on se précipite avec curiosité. On se promène dans les coulisses de l'Histoire, la grande et la petite, de la plus ancienne à la plus récente, avec fascination, découvrant par l'image toutes ces affaires retentissantes qui ont ponctué la vie du mythique Quai des Orfèvres, croisant au passage un certain Georges Simenon, en compagnie d'un policier qui devait lui inspirer le célébrissime commissaire Maigret. Ce coffret est l'occasion pour Claude Cancès de nous offrir un supplément exceptionnel en DVD : un interview de Simenon dans son intégralité réalisée au quai des orfèvres dans laquelle Maigret, le 36, etc.

  • Dans les années 70, la mode est au kidnapping, un style venu d'Italie, avec d'importantes nuances. Les «années de plomb » italiennes n'ont rien de commun avec la France. Le pays est déchiré par le terrorisme, les « Brigades rouges » braquent, posent des bombes et assassinent.
    Le « rapt à l'italienne » est une technique mortelle : rançon ou non, neuf fois sur dix l'otage est tué ! Et quand ce n'est pas l'extrême gauche ou l'extrême droite, c'est la mafia qui kidnappe. En France, la fine fleur du banditisme français va céder à la mode de l'enlèvement. Il n'est pas question d'idéologie, mais de ramasser une belle rançon le plus rapidement possible et avec un minimum de risques.
    />
    Pour la police française et le commissaire Ottavioli (surnommé monsieur anti-rapt par les médias) ce sera on ne cède pas ! La première grande affaire d'enlèvement a lieu en 1975, le jour du réveillon, avec l'enlèvement de Louis Hazan, le PDG de la société de disque Phonogram (producteur des plus grandes stars telles Johnny Halliday, Georges Brassens, Charles Aznavour, Nana Mouskouri, etc.). Une affaire crapuleuse que Claude Cances a vécue dans sa totalité et qu'il raconte avec son adjoint de l'époque à la brigade criminelle, Jean-Pierre Birot.
    Tous deux reviennent en détail sur ce kidnapping... moins connu que celui du baron Empain mais pourtant tout aussi emblématique.

  • Ce premier numéro de la série "Une histoire du 36, quai des Orfèvres" propose une affaire emblématique : la prise d'otage de la maternelle de Neuilly ou le mystère HB. Claude Cances, alors directeur du 36, l'a vécue de l'intérieur et la raconte aujourd'hui.

    Sans fard avec précision et telle qu'elle s'est déroulée. Pendant 46 heures d'angoisse, 21 enfants étaient sous la menace d'un homme à la personnalité et aux motivations demeurées jusqu'au bout une énigme, et qui restera pour tous, HumanBomb.

  • 36, quai des Orfèvres. Une adresse mythique au coeur de Paris, celle du siège de la police judiciaire et de ses brigades centrales chargées depuis plus d'un siècle de combattre les assassins, les terroristes, les braqueurs, violeurs et escrocs en tous genres dans la capitale et sa banlieue. L'histoire de cette prestigieuse institution policière, étrangement créée en 1811 par le bagnard François Vidocq, se confond avec celle des grands flics qui ont laissé leur empreinte dans l'histoire du 36 et dans les annales criminelles.

    Ce livre trace le portrait de ces enquêteurs hors pair, de ces "grands patrons" d'une autre époque et livre les coulisses non seulement des enquêtes retentissantes qu'ils ont traitées mais aussi des combats qu'ils ont menés pour défendre leur métier et le droit à la vérité. On découvre ainsi des personnages hauts en couleur comme l'inspecteur Rossignol, le roi de la filature et du déguisement ;
    D'autres plus inquiétants, comme le commissaire manchot Kuehn cachant sa prothèse en bois sous un gant noir. On revit les luttes acharnées contre des criminels de haut vol, du dynamiteur Ravachol, de la bande à Bonnot à la pathétique empoisonneuse Violette Nozières, des tueurs en série Petiot, Paulin ou Guy Georges à Mesrine ou au gang des postiches, ces figures du grand banditisme. On partage les craintes, les doutes, les espoirs, les succès et les déceptions d'une pléiade de grands policiers - qu'ils se nomment entre autres Xavier Guichard, François Le Mouel, Robert Broussard ou encore Martine Monteil -, et le regard qu'ils portent sur les profondes réformes qui ont changé la police d'hier à aujourd'hui. On croise aussi les divisionnaires Guillaume et Massu qui ont servi de modèle à Georges Simenon pour donner de la consistance à l'épais et solide commissaire Maigret, personnage de roman qui reste la figure emblématique du 36 quai des Orfèvres.

    Une fascinante galerie de portraits. Des portraits à l'encre rouge évidemment.

  • Un siècle d'Histoire et d'histoires ... C'est à un voyage passionnant que nous invite Claude Cancès, l'ancien patron de la PJ parisienne. Passionnant et différent, puisque cette fois, associé à son ami Charles Diaz, contrôleur général de la Police nationale, historien renommé et ancien du 36, Claude Cancès nous propose une Histoire du 36 illustrée. Rien d'autre qu'une plongée captivante dans les archives de la Préfecture de police et de l'Identité judiciaire! Photographies, rapports, enquêtes, pièces à conviction, lettres et fiches - parfois inédits -, rythment les pages de cet ouvrage sur lequel on se précipite avec curiosité. On se promène dans les coulisses de l'Histoire, la grande et la petite, de la plus ancienne à la plus récente, avec fascination, découvrant par l'image toutes ces affaires retentissantes qui ont ponctué la vie du mythique Quai des Orfèvres, croisant au passage un certain Georges Simenon, en compagnie d'un policier qui devait lui inspirer le célébrissime commissaire Maigret. Un ouvrage réalisé avec le concours et le soutien de la Préfecture de police qui a ouvert ses services et mis à disposition des auteurs les archives, pour certaines inédites, de l'Identité judiciaire. Paru en 2011, ce livre est réédité à l'occasion du déménagement de la Pj parisienne (avec en supplément: l'affaire des papys braqueurs).

  • Dans le livre Histoire du 36, Quai des Orfèvres illustrée, Claude Cancès, l'ancien directeur de la Police Judiciaire, nous invite à un passionnant voyage. Associé à son ami Charles Diaz, contrôleur général de la Police nationale, historien renommé et ancien du 36, Claude Cancès nous propose une Histoire du 36 ILLUSTRÉE. Rien d'autre qu'une plongée captivante dans les archives de la Préfecture de police et de l'Identité judiciaire !
    Photographies, rapports, enquêtes, pièces à conviction, lettres et fiches - parfois inédits -, rythment les pages de cet ouvrage sur lequel on se précipite avec curiosité. On se promène dans les coulisses de l'Histoire, la grande et la petite, de la plus ancienne à la plus récente, avec fascination, découvrant par l'image toutes ces affaires retentissantes qui ont ponctué la vie du mythique Quai des Orfèvres, croisant au passage un certain Georges Simenon, en compagnie d'un policier qui devait lui inspirer le célébrissime commissaire Maigret.

    Ce coffret est l'occasion pour Claude Cancès de nous offrir ce supplément exceptionnel : l'interview de Simenon dans son intégralité.

  • Ah, la police. Objet de fantasmes, de répulsion, de fascination, attirante, repoussante, adulée, décriée. N'en jetez plus, la cour du commissariat est pleine ! Aucun autre corps de métier ne véhicule autant d'images, vraies ou fausses. Agent en tenue, détective en costume, homme de terrain casqué, inquisiteur, scientifique, garde du corps. la liste des métiers exercés par la police est longue.
    Ce livre explore avec pédagogie LES mondes policiers, du gardien de la paix au Ministre de l'Intérieur, et parcourt les coins et recoins de cette administration méconnue par la plupart des citoyens. En quelques chapitres, le lecteur comprend qu'il y a plusieurs polices : celle d'ordre, celle judiciaire, celle de renseignement. Des missions différentes, nées à des époques diverses. Des attaques de malandrins du Moyen Age à la tuerie de Charlie Hebdo, l'ouvrage fait en permanence le lien entre le passé et le présent. Avec humour, et une érudition toujours partageuse, La Police pour les Nuls est le viatique indispensable du lecteur qui veut tout savoir sur la police et ose le demander.
    Circulez, il y a tout à savoir !!!

  • L'ancien patron du 36, vous fait pénétrer dans le saint des saints, l'un des services les plus prestigieux du Quai des Orfèvres : la Brigade criminelle.
    La Crim'. Pendant plus de trente ans, Claude Cancès a vécu une vie de flic exceptionnelle. Il ouvre à nouveau ses archives, nous raconte sa vie à la PJ et se penche sur le passé des " Maigret " qui ont fait les grandes heures du Quai des Orfèvres depuis un siècle. Un siècle d'affaires criminelles, de dossiers palpitants, émouvants et toujours étonnants, de Bonnot à Guy Georges en passant par Violette Nozière, le docteur Petiot, le gang des Tractions Avant, le Japonais cannibale, Michel le Fou et le calvaire du baron Empain ou encore les Irlandais de Vincennes.

    Claude Cancès, conteur inimitable, prend le lecteur par la main, l'emmène dans les bureaux de la Crim' et l'invite à s'asseoir dans le fauteuil de Maigret, à partager le quotidien des flics de cette brigade, à traverser le temps et les époques. Avec lui, vous traquerez les kidnappeurs, les terroristes et les tueurs en série. Coups de gueule, nuits d'interrogatoires, filatures, planques, rien ne vous sera épargné ! Claude Cancès entre au Quai des Orfèvres, en 1963. Il connaîtra la Mondaine, la Brigade criminelle et l'Antigang avant d'être nommé directeur de la PJ parisienne.

empty