Sabine Du Fay

  • 15 histoires proches du quotidiens de l'enfant pour l'aider grâce de des fiches explicatives comment comprendre ses émotions.

  • Instituteur-inventeur, Célestin Freinet considère l'enfant comme un tout. Il introduit à l'école l'imprimerie, la classe-promenade, le plan de travail etc. Son but : rendre les enfants responsables, autonomes, capables de penser et de vivre en bonne intelligence avec autrui.

  • Différent des autres enfants, le jeune Harrison dérange. Menacé dans le monde où il vit, une suite d'épreuves difficiles l'attendent. Son père, membre du parlement terrestre, n'attend qu'une chose : ne plus être responsable de ce fils qui met en péril sa carrière.
    Pourra-t-il encore compter sur son fidèle ami et robot, Schram, dont l'existence ne tient que par un fil ? Même l'amour naissant qu'il ressent pour Pat paraît sans avenir.
    Pour survivre, Harrison n'aura d'autre choix que de livrer un dur combat.

  • Un peu gauche, étourdie, un brin rêveuse et inventive, Aurélie se sent différente depuis qu'elle est toute petite. Même sa soeur jumelle Henriette et son frère François, disent qu'elle est bizarre et ses parents, un médecin et une psychothérapeute, ne comprennent pas ses comportements inattendus et passent leur temps à la gronder. La fillette a bien du mal à se défendre et ne saisit pas toujours les remarques de sa famille. Elle s'isole alors dans son monde à elle. Heureusement, elle sait qu'elle peut compter sur sa grand-mère dont elle est très proche. Elle seule peut la comprendre et surtout croit en elle. Mais un jour, Aurélie fait une découverte qui va changer sa vie...

  • Pour rahim, accompagner son oncle à kaboul en camion est une véritable expédition.
    Lui qui n'avait jamais quitté son village va découvrir la piste, les paysages et la grande ville ! le marché grouillant de vie l'enchante mais, plus que tout, le cinéma le fascine. aura-t-il la chance de voir un film un jour ?.

  • ÿþAu nord de la Mongolie, Clair de Lune vit avec ses parents dans un tipi. Comme le veut la tradition, le petit garçon doit choisir un renne parmi le troupeau de sa famille. Il en sera responsable et grandira avec lui. Un jeune renne vient frotter son museau contre le nez de l'enfant. Pas de doute : ce sera lui, son compagnon !Le soir, un loup vient perturber la tranquillité de la famille. Le père de Clair de Lune se lance à sa poursuite. Mais au petit matin, il n'est toujours pas rentré... Clair de Lune grimpe sur son renne et part à sa recherche. Il le retrouve au pied d'un arbre, la jambe cassée et le loup mort à ses côtés.Le compagnon de Clair de Lune brame pour appeler à l'aide. Un grand renne vient alors à leur secours. Le petit garçon et son papa se hissent sur leurs majestueuses montures et regagnent le tipi sains et saufs.Clair de Lune peut être fier : il est devenu un petit homme.Une belle histoire sur une tribu presque oubliée, les Tsaatanes, dont le nom signifie ceux qui chevauchent les rennes. Ils vivent dans la taïga mongole, à la frontière sibérienne, dans un territoire sauvage encore peuplé d'élans, d'ours et de loups. C'est le seul peuple à chevaucher des rennes et à demeurer sous des tipis (contrairement aux Mongols du sud qui habitent des yourtes).

  • Sur la plus belle place de Paris, il y avait un banc au milieu d'arbres originaires de Chine.
    Et sur ce banc, un vagabond.
    La nuit, de temps à autre, il chantait :
    - Ti lali. ti lali.
    Un enfant aimait ce Ti lali. Ça le berçait.
    Mais il gênait les autres gens.
    On décida de se débarrasser du banc :
    Plus de banc, plus de Ti lali !
    Mais l'enfant n'arriva pas à s'endormir.
    Il se leva et partit à la recherche de Monsieur Tilali sous le clair de lune.

  • Yoshka

    ,

    Yoshka est un enfant du vent, un enfant de la route. Un enfant de la liberté. Sa maman lui raconte son extraordinaire histoire... Le jour où un ours est entré dans la roulotte, manquant d'emporter le bébé endormi : "L'ours m'a regardé et m'a donné sa force" ! Le jour où, grimpé sur un grand cheval qui s'est emballé, Yoshka, accroché à sa crinière, n'est pas tombé, n'a pas pleuré : "C'est parce que j'étais en train de devenir un homme" ! Ou quand, pêchant un énorme brochet, il est tombé à l'eau, et a été sauvé par un castor : "J'ai été courageux" ! Aujourd'hui, la roulotte a quitté la forêt et les grandes plaines pour rejoindre la ville.
    /> Là, il y a un chapiteau rouge et blanc, où Yoshka joue avec virtuosité de son violon, enchantant petits et grands. Cette fois, grâce à la magie de son violon, il a charmé le grand lion. Un album touchant qui conte subtilement la fierté de devenir grand.

  • Il était une fois un petit bossu qui chantait merveilleusement bien. Sa musique charma tant le tailleur de la ville de Kashgar, qu'il l'invita à dîner. Mais lorsque le petit bossu s'étrangla avec une arête de poisson, le tailleur paniqua, redoutant qu'on le prenne pour un assassin. Le tailleur transporta alors discrètement le cadavre chez son voisin, un médecin juif. " Je l'ai tué! ", pensa ce dernier. Le médecin voulu à son tour s'en débarrasser: il le glissa dans la cheminée d'un marchand musulman qui le roua de coups, le prenant pour un brigand. Le corps fut abandonné devant une boutique. Un marchand chrétien s'approcha et, pensant qu'il s'agissait d'un voleur, l'assomma.
    Le marchand chrétien, pris sur le vif, fut condamné à être pendu. A l'annonce de l'exécution, le marchand musulman se sentit si coupable qu'il se dénonça, tout comme le médecin juif et enfin le tailleur.
    Le conte fonctionne ainsi par emboîtements, jusqu'au ressort final : au moment où le tailleur doit être exécuté, le petit bossu revient à la vie ! L'honnêteté de chacun est finalement récompensée.

  • Kupi, le jeune Wayana, s'enfonce dans la jungle, un énorme sac de manioc sur le dos.
    Il aide un vieil homme à rejoindre son village.
    Ensemble, ils écoutent les insectes, le vent, la terre. Dans cette forêt extraordinaire, la vie et les trésors sont partout.
    Écoute...

  • Le petit troodon vient de sortir de son oeuf.
    Il est si curieux qu'il en oublie d'avoir peur.
    Il s'aventure dans la jungle.
    Et s'éloigne en chassant les papillons.
    Il s'émerveille devant les poissons.
    Tout à coup, CRAc BOum CRRAc.
    Le sol tremble. Un tyrannosaure rôde !

empty