Jean Picollec

  • Le Kosovo a été arraché à la Serbie dont il est le coeur historique. Par suite d'une immigration sauvage, les autochtones ont été submergés par les Albanais, qui ont proclamé l'indépendance de cette région.
    Ce livre est une page sombre de l'histoire toute récente de l'Europe où les Serbes, abandonnés de tous, ont été bombardés par les forces de l'OTAN surfant sur une opinion mondiale anesthésiée et manipulée.
    Depuis la fin de cette guerre, qu'est devenu le Kosovo sous l'occupation de l'OTAN ? Qui sont ces indépendantistes Kosovars, ces nouveaux amis de l'Occident ? Quel était l'intérêt des Américains à susciter, fortifier cette sécession ? Comment en est-on arrivé là ?
    Des réponses qui remettent les idées à l'endroit et qui ne violent pas la vérité.

  • Le 18 brumaire

    Thierry Lentz

    Les 18 et 19 brumaire an VIII (9 et 10 novembre 1799), Bonaparte et Sieyès prennent ensemble le pouvoir, après un coup d'Etat que Tocqueville considérait " comme un des plus mal conçus qu'on puisse imaginer ".
    Six semaines plus tard Bonaparte est seul maître de l'exécutif d'un nouveau régime et affirme avoir fini la Révolution. Entre son retour de la campagne d'Egypte (16 octobre) et son accession à la plus haute fonction, il ne lui a pas fallu plus de trois mois. Comment et pourquoi pareille opération put-elle réussir ? Les échecs du Directoire l'avaient-elle rendue inévitable et à ce point nécessaire ? Quels furent les rôles respectifs de Sieyès et de Bonaparte et de quelles complicités - y compris financières - purent-ils bénéficier ? Comment Bonaparte parvint-il à éliminer Sieyès qui avait tout préparé et pensait se voir enfin propulsé à la tête de la République ? Loin d'être une opération presque manquée, le coup d'Etat ne fut-il pas, au contraire, et comme l'a écrit Malaparte, " le premier coup d' Etat moderne " ? Telles sont les principales questions auxquelles Thierry Lentz répond dans cet ouvrage, préfacé par Jacques Jourquin.

  • La prochaine élection présidentielle américaine se tiendra le 3 novembre 2020. Quels que soient les candidats, quelles que soient les circonstances, ce rituel de la démocratie américaine aura lieu. Tous les quatre ans les Américains se livrent à un rituel unique au monde, l'élection de leur président, l'homme le plus puissant du monde. C'est un processus aussi complexe que spectaculaire et jusqu'à présent immuable. Il passe par la sélection des candidats à travers des élections primaires, leur nomination lors de conventions nationales et leur affrontement dans une campagne électorale, qui officiellement ne dure que huit semaines, mais peut, en vérité, commencer un an voire deux auparavant. Selon la Constitution des Etats-Unis, tout citoyen né américain et âgé de plus de 35 ans peut se présenter à la Maison Blanche. En 2016 Donald Trump a démontré combien cela est toujours vrai. Sans expérience politique préalable et presque sans parti, il a surmonté toutes les embuches pour parveni

  • Comment ne pas penser à L'Automne du patriarche de Garcia Marquez, où est décrit le monde de la dictature à la sud-américaine ? Cupidité, soif maladive du pouvoir, abus sexuels, telles sont les caractéristiques du pouvoir des tyrans.
    Mais dans ce document, nous sommes bien loin de la cocasserie et de la jubilation du roman colombien. Peut-être qu'à l'avenir, ce livre prendra une dimension burlesque s'agissant des aventures de " l'enfant adultérin d'un système grabataire et d'une démocratie violée ". Pour l'heure, il a des résonances tragiques, car il s'agit de l'avenir et de la dignité nationale de l'Algérie. Plus qu'une charge contre Abdelaziz Bouteflika, l'auteur établit une chronique du temps perdu dans la recherche d'un destin national digne des innombrables sacrifices du pays.
    Il dénonce avec force autant l'arlequin transformé en héros que le système, porté par des parrains aux biographies falsifiées, qui l'a mis sur scène. Ce livre a le courage du combat mené à visage découvert. Mohamed Benchicou ne s'attaque pas à un prince déchu. Il brandit la braise de son indignation morale et de sa colère de citoyen à la face du " maître " de l'heure, tandis que ce dernier se réclame de l'amitié des puissants de ce monde, de la légitimité d'un scrutin tronqué, use de la puissance persuasive des milliards d'une cagnotte nationale détournée et de la force dissuasive d'une justice réduite au triste rôle de geôlier auxiliaire.
    Oui, ce livre est véhément et sans concessions ! Mais il est surtout précis et documenté. Il repose sur des écrits, des témoignages et des documents indiscutables car authentiques.

  • Voici le 1er livre d'humeur consacré à la période inédite vécue par les français en avril/mai 2020.
    Il rassemble les meilleurs dessins, photos, montages, commentaires facétieux qui ont circulé pendant cette période sur les réseaux sociaux.
    Ce petit livre, par son contenu, peut être mis entre toutes les mains, et par son format, dans toutes les poches.
    Il constitue un charmant cadeau et une bonne action puisque l'intégralité des droits d'auteurs sera versée aux deux associations :
    - La Fondation des hôpitaux de France - et La Voix de l'Enfant.
    Nous espérons que ce livre connaîtra le même succès que « Sous les pavés, la plage », qui avait rassemblé les meilleurs slogans des événements de Mai 68.

  • Document d'actualité sur l'un des rarissimes évènements qui épouvante et inquiète le monde entier. Ben Laden est une des rares personnes connues dans le monde entier, du haut en bas de l'échelle sociale.
    Voici la longue traque de Ben Laden durant 15 ans, depuis les attentats d'août 98 (Afrique Orientale) puis celui du 11 septembre 2001. Les auteurs font le récit secret de l'opération Geronimo (objectif : tuer Ben Laden).
    Les deux auteurs nous font l'analyse d'Al Qaïda après Ben Laden. Ils présentent son successeur Zawahiri, révèlent les manoeuvres en coulisses qui aboutirent à son élection. Enfin, les auteurs terminent en scannant la nouvelle machine de guerre d'Al Qaïda. Ils dressent un tableau terrifiant des nouveaux objectifs d'Al-Qaïda : ils s'appuient sur les testaments de Ben Laden et la mine d'archives saisies lors de l'opération commando chargé de l'éliminer.

  • Thmeng chey ou la vie d'un enfant effronté.
    Tel devrait être le résumé de ce conte populaire khmer, si l'on veut s'en limiter à une lecture simplette et distrayante. notre héros est une tête à claques bien sympathique, drôle aux yeux des lecteurs, beaucoup moins pour ses protagonistes. mais au-delà des situations burlesques que l'enfant suscite à travers ses interprétations déconcertantes, il existe une réalité plus allégorique. en effet, il s'agit d'un affrontement symbolique entre classes sociales: un garçon du peuple qui, candidement, tourne la seigneurie en bourrique, rend chèvre la royauté, avant de foutre la frousse à l'empereur.
    Quant à la morale, chacun peut s'en trouver une, selon sa propre interprétation, à l'instar de cet enfant terrible qu'est thmeng chey. c'est pourquoi cette histoire, typiquement cambodgienne mais à la résonance universelle, peut être racontée à tous, de 7 à 77 ans, et même moins. ou plus. il n'y a pas d'âge pour rire, ni pour réfléchir, mais seulement des moments plus propices à l'un ou à l'autre.

  • Voici les éléments clés pour entraîner l'essor par la diversification économique en Afrique. Prenant l'exemple de son pays, le Congo, l'auteur en précise les atouts : pétrole, bois, minerais. Il propose des solutions pour la diversification de l'économie afin d'assurer la croissance congolaise.
    S'appuyant sur des chiffres, des faits et des tableaux, Juste Désiré Mondelé alimente la réflexion et indique des solutions.

  • Les îles du désir

    Bernard Méaulle

    Fin des années 70, Dimitri, un commissaire vidé pour ses rapports avec la pègre, est contacté par un milliardaire américain pour surveiller sa séduisante épouse d'origine irlandaise. Une course échevelée embarque les personnages dans une série d'îles fascinantes. Ce roman est traversé par des pages d'Histoire cruelle, tel le conflit irlandais.
    Un souffle « policier-polisson » parfume ce scénario insolite qui mêle les genres sans négliger l'humour et la précision d'une plume documentée.

  • Stèle pour edern

    Arnaud Le Guern

    Hallier maudit, Hallier bandit, Hallier fripouille, Hallier pirate borgne, Hallier trafiquant de " l'or du temps "...
    Jean-Edern Hallier : une sainte ordure sur laquelle il est interdit de se taire. Urgent : jouir en mots sur la carcasse pourrissante et sublime de Hallier ! C'est mon Edern perso ultravivant que je balance dans la viande amorphe de l'époque tiédasse : l'écrivain monstrueux, le Quichotte cyclopesque à la tête des Zorros métaphysiques de L'Idiot international, le boxeur qui danse et cogne en duo avec Philippe Sollers, le sanglier échappé de ses forêts bretonnes féeriques...
    Ce livre est tout sauf un petit objet littéraire vaguement biographique. Hallier se fout des biographes, on demande des écrivains ! Pour Edern, une Stèle, une Intifada sculptée religieusement par le vent. Musique, rythme, swing, claquement de doigts : voici un western où les Colts trinquent d'une balle, un chorus plein de flammes, un solo sur le même t'aime, un sprint syllabique sur les hautes cimes du Mont-Littérature.
    Jean-Edern est là, planqué dans chaque phrase, sa voix, son souffle, son sourire frankensteinien. Le désordre comme unique mot d'ordre et l'anarchie tendue jusqu'à sa mystique cachée : je style donc je suis !

  • Voici l'histoire d'un médecin parisien qui s'engage en 1941, par conviction anticommuniste, dans la Légion des Volontaires Français contre le bolchevisme.
    Il est plongé en Russie dans une guerre acharnée, sournoise, démoralisante, par des froids extrêmes : un vrai voyage au bout de la nuit. A Paris au moment de la Libération, pour échapper à l'épuration, le volontaire se cache puis s'engage sous un faux-nom dans la Légion étrangère comme simple soldat. Il va terminer la guerre dans les troupes françaises qui envahissent l'Allemagne et être proposé pour la Médaille militaire.
    Mais atteint d'un mal inexorable, il va agoniser jusqu'à l'issue fatale, " retrouvant " sa fille - une adolescente - : il se confie à elle, lui contant ses élans, ses malheurs et lui laissant ses notes qu'il a griffonnées tout au long de son épopée. Dans ces Légions dangereuses s'entrecroisent aventure, passions, drames, tendresse et amour dans un bain d'authenticité.

  • Alpha Condé, fondateur et président du RPG (Rassemblement du peuple de Guinée) est candidat à la prochaine élection présidentielle de la République de Guinée qui pour la première fois depuis l'indépendance du pays, en 1958, va se dérouler dans des conditions de transparence et de légalité démocratique.
    Alpha Condé, opposant irréductible aux régimes totalitaires de Guinée, est une personnalité africaine emblématique depuis son militantisme dans les rangs des étudiants d'Afrique Noire. Contraint pendant plus de 30 ans de vivre en exil, souvent dans la clandestinité, il a été condamné à mort par contumace et emprisonné. Après avoir décrit son parcours, ses luttes, Alpha Condé livre ici sa détermination à libérer, à émanciper son peuple pour le conduire vers le progrès économique et social.
    L'espoir d'un sursaut des Guinéens l'habite et le rend optimiste : "Aujourd'hui, dit-il, toutes les conditions sont réunies pour gouverner autrement notre pays, pour changer radicalement de cap."

  • En août 2004, une jeune fille de seize ans est pendue en public par le juge religieux de la ville de neka, en iran, parce qu'il lui reprochait d'avoir eu " la langue bien pendue " lors de son procès.
    Cette nouvelle révolte le monde entier. or, depuis un quart de siècle, des dizaines de milliers de prisonniers sont exécutés en iran, parmi lesquels des femmes et des adolescentes. à travers le destin de chékar, et de bien d'autres, l'auteur, qui a elle-même vécu cet enfer pendant trois ans, retrace et dénonce les terribles tortures physiques et psychologiques infligées aux iraniennes dans les prisons des mollahs.
    Elle raconte aussi et surtout la formidable volonté de vivre et de résister qui les anime. au-delà du simple témoignage, voici le cri pudique et poignant de toute une génération de femmes bien décidées à affronter la " bête " intégriste.

  • Les 2, 3 et 4 mai 2000 s'est tenu à Brazzaville, capitale du Congo, le procès de l'ancien Premier ministre de Pascal Lissouba, Bernard Kolélas, et de son ministre de l'intérieur, Philippe Bikinkita.
    Séquestrations, traitements inhumains et dégradants, tortures, viols et autres actes de barbarie, tel fut le régime que subirent des Congolais, soupçonnés à tort ou à raison d'avoir des sympathies pour l'opposition groupée auteur de Sassou Nguesso. S'appuyant sur des documents accablants, inédits et reproduits abondamment dans cet ouvrage, la défense porte au grand jour ces crimes contre l'humanité.
    Le verdict s'est imposé de lui-même : la mort par contumace, pour les deux accusés en fuite. Grâce aux avocats, Jacques Vergès, l'honneur du barreau français, et Dior Diagne, figure du barreau de Dakar, ce procès exemplaire dépasse le cadre du Congo. Cette condamnation de la barbarie mérite d'être portée à la connaissance de tous en France et en Afrique.

  • Le 11 septembre 2001, le monde entier est assommé : new york et washington sont en feu.
    Ces actions d'éclat sont attribuées par les services secrets à oussama ben laden, jusqu'alors bien peu connu du public. roland jacquard ouvre ses dossiers et nous dit qui est ce milliardaire arabe. quels sont ses objectifs ? qui sont ses militants ? ses kamikazes ? ses terroristes qui constituent sa fraternité, véritable nébuleuse qui agit de l'algérie aux philippines ? quel est son financement ? qui sont ses taupes, ses relais en france, à londres, en allemagne ou en amérique du nord ? quelles sont leurs opérations du world trade center (déjà !) aux ambassades américaines en afrique orientale, de l'assassinat de touristes à louxor ou de marines en arabie saoudite à l'explosion d'un destroyer à aden ? quelles sont les menaces en france et en europe occidentale ? doit-on craindre les effets mortels des armes nouvelles (bactériologiques, chimiques ou nucléaires) ?
    Avec des faits, des noms, des documents, des précisions, roland jacquard y répond.

  • Qui peut affirmer avec certitude qu'il n'y a pas de vie après la vie ? A quelle adresse du paradis me faut-il t'écrire ? rue des nuages ? " demande Claude Couderc à son fils disparu.
    Ni croyant, ni vraiment athée, l'auteur qui se réclame d'un esprit cartésien a le sentiment pourtant d'avoir établi une vraie relation spirituelle avec son garçon, happé par une leucémie foudroyante à quinze ans. Avec Adrien hors du silence Claude Couderc évoquait avec force et émotion la douleur que représente la mort d'un enfant. Ici, sans avoir définitivement cautérisé cette souffrance, ce père ne peut se résoudre à rompre le fil avec l'être aimé et parvient à travers ces lettres à rétablir le lien, l'échange.
    /> Il ne peut admettre en évoquant son fils que tant de gentillesse, de beauté, d'humour, d'impertinence, d'impétuosité aient disparu. Ces lettres, au jour le jour, rétablissent l'enfant dans le quotidien. L'auteur considère que chaque chose de la vie est un peu de lui " et s'il parlait à travers le vent, un craquement dans la maison, le chant d'un oiseau, le sourire d'un autre enfant, l'incandescence du soir, la silhouette d'un adolescent croisé sur une plage? " Ces écrits entre larmes et soleil nous interrogent sur l'autre monde, sur l'étrange " absence-présence " de ceux qui nous ont quittés et nous disent que la force des sentiments l'emporte sur la tristesse, le désespoir...

  • Le 6 juin 1944, 140 000 hommes débarquaient sur Les plages de Normandie.
    Parmi eux, 177 Français intégrés dans un commando britannique : les fameux " bérets verts " du commando Kieffer. Maurice Chauvet en faisait partie. Conseiller technique du film Le Jour le plus long, il dévoile dans ce livre les aspects insoupçonnés de cette fantastique opération militaire : d'abord son long périple, soldat refusant la défaite française et tentant de rejoindre Londres via l'Afrique du Nord et l'Espagne, où l'auteur passa quinze mois en camp de concentration ; puis la préparation du D Day en Écosse : les marches forcées, les combats à main nue, les exercices à balles réelles, Les raids sur l'Europe occupée, jusqu'à La nourriture très spéciale qu'on fit avaler aux volontaires à la veille du grand départ et qui bloqua pendant quelque temps toutes leurs fonctions naturelles, supprimant la faim, le sommeil...
    Mais pas La peur. Un documment exceptionnel, où l'on voit des hommes sacrifier, à cause d'une certaine idée de L'honneur et de la liberté, des années de leur jeunesse pour le Jour J.

empty