Bernardo Munoz

  • Déviances

    Bernardo Munoz

    • Tabou
    • 10 Février 2014

    Déviances est une compilation de toutes les histoires érotiques réalisées par Bernardo Muñoz depuis 1998.
    Bien connu pour sa capacité à mélanger sexualité, romantisme et tragédie, Bernardo Muñoz nous offre avec cet album grand format de 128 pages, 10 histoires érotiques d'une qualité rare.
    Doté d'un talent évident pour mettre en dessin des situations sexuelles transgressives, Muñoz contredit tous ceux qui pensent que les bandes dessinées érotiques ne peuvent avoir d'histoires.
    Déviances est la preuve que les scripts intelligents et des dessins de qualité s'harmonisent parfaitement...

  • Milliame vendetta Nouv.

    Milliame vendetta

    Bernardo Munoz

    Dans une ville imagianire, deux ex-flics brisés par la vie se livrent un duel sans merci.
    Milliame est le nom d'une cité aux racines plongées dans le sang. Elle est peuplée de pauvres types, de voyous, de flics patibulaires et de femmes perdues Bernard Valéria est un ex-flic, amnésique et camé. Il tente de faire la lumière sur l'assassinat de sa femme.
    Cette dernière lui apparaît souvent, révèle ses intuitons. Son spectre le guide et le freine à la fois.
    Franck Caruso, est un flic corrompu arrêté après un braquage raté. Relaxé après quinze ans de détention dans le quartier de Haute Sécurité de Milliame, iI n'a qu'une idée en tête : retrouver ceux qui l'ont envoyé en cellule, des flics véreux comme lui.
    Commence une vendetta dont personne ne sortira indemne. À part Milliame, seul le Mal est éternel...

  • L'histoire de celle qui voulait éradiquer la masculinité.

    En 1968, Valérie Solanas tente d'assassiner Andy Warhol. S'il y a de la haine et de la folie dans cet acte, elle l'a d'abord commis pour accéder à la célébrité. Devenir célèbre pour faire entendre sa voix et celles de toutes les femmes. Devenir célèbre pour écraser l'immonde et arbitraire patriarcat. Devenir célèbre et promouvoir son manifeste féministe radical : le SCUM manifesto. La cible n'est finalement qu'à moitié atteinte car Valérie Solanas est aujourd'hui surtout connue pour ce crime raté...En contant l'histoire de cette femme douée mais borderline, Théa Rojzman nous explique comment Valérie Solanas s'est forgée. Des agressions répétées de son père, en passant par sa vie dans la rue, la nécessité de se prostituer et ses rencontres avec les personnages de la pop culture new-yorkaise des années 1960... La vitalité de l'écriture de Théa, mêlée à la force de la mise en scène et du séquençage de Bernardo Juan Serrano brossent dans les pages de cette bande dessinée un portrait psychologique d'une grande subtilité.

  • Avril 1871. Par-delà les barricades, les citoyens défilent dans les rues de Paris pour exprimer les idées de La Commune. Resté seul à la rédaction de son journal Fraternités, JG Baudecourt est assassiné. Son meurtrier laisse un tract versaillais pour signer le forfait. Emile, son fils, doit reprendre les rennes du journal dans un climat délétère. Adolphe Thiers se prépare à réprimer l'insurrection dans le sang...

  • Guerre d'Espagne : Tandis que les églises brûlent, Soeur Angels de Santa Maria est violée. Des  années après, déguisée en homme, elle rejoint la Division Bleue, en chemin pour envahir l'Union  Soviétique. Elle a un plan bien particulier pour lutter contre le communisme : poursuivre et tuer chacun des miliciens républicains qui ont détruit sa vie.

  • Gaston Baudecourt est souffrant. Paul a disparu depuis près de onze ans et c'est René, son cadet, qui est devenu le numéro 2 du journal. Le puissant ministre de la police, Joseph Fouché, compte bien utiliser Fraternités et les francs-maçons comme soutiens sans faille à Napoléon Bonaparte dont le sacre est proche. Pour cela, Fouché noyaute et surveille toutes les loges maçonniques.

empty