Edouard Cortès

  • Après un coup de tonnerre du destin, Édouard Cortès choisit de se réfugier au sommet d'un chêne, de prendre de la hauteur sur sa vie et notre époque effrénée. À presque quarante ans, il embrasse femme et enfants, supprime ses comptes sur les réseaux sociaux et s'enfonce dans une forêt du Périgord pour un voyage immobile. Là, dans une cabane construite de ses mains, il accomplit son rêve d'enfant : s'enforester, rompre avec ses chaînes, se transformer avec le chêne, boire à la sève des rameaux. Ce printemps en altitude et dans le silence des bois offre une lecture de la nature qui ne se trouve dans aucun guide ou encyclopédie. Le chêne si calme abrite un cabinet de curiosités et accorde pen­dant trois mois à l'homme perché une rêverie sous les houppiers et les étoiles. Il faut savoir parfois contempler une colonie de fourmis savourant le miellat, écouter un geai ou un couple de mésanges bleues, observer à la loupe des champignons et des lichens pour comprendre le tragique et la poésie de notre humanité. Afin de renouer avec l'enchantement et la clarté, l'homme-arbre doit couper certaines branches, s'alléger et se laisser traverser par la vie sauvage avec le stoïcisme du chêne.

  • Récit de voyage sur les chemins de pèlerinages entre Compostelle, Jérusalem et Rome où l'auteur, en plus de parler de son expérience, se pose des questions sur l'intérêt et l'histoire de cette tradition religieuse.

  • Paris. Mathilde et édouard partent en voyage de noces... à pied. Ils ont le rêve fou de rallier Jérusalem, sans un sou en poche, à la manière des pèlerins du Moyen âge.Des Alpes aux Balkans, des steppes d'Asie Mineure aux eaux du Jourdain, ils cheminent à travers quatorze pays, gravissant des montagnes, traversant des régions en guerre, franchissant des zones désertiques, dormant à la belle étoile.Découvrir les autres, ils y sont forcés pour survivre, puisqu'il faut, chaque jour, trouver celui qui leur offrira de quoi se nourrir. Dans l'adversité, les jeunes mariés apprennent à mieux se connaître et à s'aimer malgré leurs faiblesses.Ce récit de huit mois de rencontres, de solitude, de faim, de peur, constitue une extraordinaire et authentique aventure humaine et intérieure.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Après Compostelle, Édouard et Mathilde Cortès avaient décidé, pour leur voyage de noces, de marcher jusqu'à Jérusalem sur les pas des premiers pèlerins. Aujourd'hui jeunes parents, ils sont partis sur les voies de Rome en famille. Trois enfants, une carriole et un âne, voilà le joyeux équipage parti à l'assaut de 1 300 kilomètres de chemins. Bivouac sous la tente, traversée des cols enneigés, émerveillement devant la nature, complicité et parfois rébellion de l'âne Octave, rencontres attachantes et souvent surprenantes, tout est là pour faire de ce pèlerinage une aventure inoubliable.

  • Une aventure humaine, familiale et spirituelle.
    Après Compostelle, Edouard et Mathilde Cortès avaient décidé, pour leur voyage de noces, de marcher jusqu'à Jérusalem sur les pas des premiers pèlerins.
    Aujourd'hui jeunes parents, ils sont partis sur les voies de Rome en famille.
    Trois enfants, une carriole et un âne, voilà le joyeux équipage parti à l'assaut de 1 300 kilomètres de chemins. Bivouac sous la tente, traversée des cols enneigés, émerveillement devant la nature, complicité et parfois rébellion de l'âne Octave, rencontres attachantes et souvent surprenantes, tout est là pour faire de ce pèlerinage une aventure inoubliable.
    Depuis des siècles, Rome pousse les pèlerins sur les chemins, chacun inscrivant son histoire dans la tradition. Et la découverte sans doute la plus importante d'Edouard, Mathilde et leurs enfants est celle qu'ils vont faire d'eux-mêmes, pas après pas.

  • Paris-saïgon

    Edouard Cortès

    Dans la lignée des exploits automobiles du XXe siècle et des routards des années 70, Edouard Cortès et Jean-Baptiste Flichy ont rallié Paris à Saigon en 2CV, retraçant l'itinéraire de Guy de Larigaudie et de Roger Drapier qui, en 1938, établissaient en Ford T la première liaison terrestre entre l'Europe et l'Asie du Sud-Est. 16 000 kilomètres à travers quinze pays en six mois. Une véritable épopée : décapitation de la " deuche " à la scie sauteuse dans la campagne roumaine, remplacement du châssis par un autre, vieux de vingt-cinq ans, trouvé dans un mur de béton à Kaboul. Une odyssée mécanique extraordinaire pour que jamais leur vaillante " Bucéphale " ne rende l'âme. Une expédition humaine et culturelle faite de rencontres fascinantes - du paysan turc au danseur iranien en passant par un seigneur de guerre afghan, ou des Bengalis chasseurs de miel. Une aventure intérieure enfin, celle de deux amis partis chercher ce qui pouvait donner du sens à leur vie.

  • Florilège d'une cinquantaine de textes de Saint Ignace, Bernard le Sage, Chateaubriand, Péguy, etc. sur le pèlerinage chrétien et les commentaires des auteurs-voyageurs sur leur impact dans leur foi et leur marche.

empty