Maud Lelièvre

  • En France aujourd'hui, disparait l'équivalent d'un département de terres agricoles tous les 7 ans. Surévaluation des terres agricoles, urbanisation, les causes sont multiples. Le territoire se transforme à grande vitesse, abandonnant les champs aux lotissements standardisés, à la production d'énergie photovoltaïque, à l'urbanisation intensive. Loin des recommandations du Grenelle de l'environnement, la France continue à consommer ses terres et à réduire chaque année sa capacité de production agricole s'obligeant à importer au prix fort de l'énergie des produits alimentaires et risquant à terme de mettre en péril sa souveraineté alimentaire.
    Des solutions existent, elles nécessitent de dépasser les outils fonciers qui aujourd'hui ne fonctionnent plus. Que valent encore des terres agricoles ? Et demain ? Comment éviter leur disparition dans les zones périurbaines ? Comment remettre la campagne en ville ? Des élus se mobilisent, des citoyens défendent à leurs côtés un droit à une meilleure alimentation, saine, de qualité, de proximité. Les AMAP fleurissent un peu partout et Slow food devient le mot d'ordre de ceux qui veulent relocaliser leur économie.

empty