Nicolas Jacquemet

  • économie comportementale des politiques publiques Nouv.

    L'efficacité de l'action publique constitue une préoccupation croissante des autorités, qui sont amenées a` solliciter de plus en plus souvent les résultats issus de la recherche en sciences économiques. La contribution de ces travaux à l'élaboration des politiques publiques tient à leur capacité à analyser et comprendre la manière dont les acteurs économiques réagissent aux évolutions de l'environnement dans lequel ils prennent leurs décisions. Ce raisonnement repose sur des hypothèses de comportement fortes, faisant l'objet d'un nouveau courant de recherche, l'économie comportementale, qui allie psychologie et économie afin d'affiner la compréhension des déterminants des décisions.
    Ce livre dresse un panorama des apports de ce nouveau courant a` la définition et a` l'évaluation des politiques publiques. Il décrit les nouveaux outils d'intervention, comme les nudges, tout en soulignant la pertinence des outils d'intervention traditionnels. Il en propose une application en matière d'économie de la sante´, de choix d'épargne et de retraite, de politique environnementale et de régulation du marché du travail.

    Ajouter au panier
    En stock
  • L'évasion fiscale est un sujet qui se dérobe aux outils de l'analyse économique traditionnelle. D'une part, comme toute activité illégale, l'évasion fiscale échappe à l'observation du chercheur en même temps qu'elle se dissimule aux autorités : l'analyse empirique de son ampleur, de ses déterminants et de la manière dont différents dispositifs l'affectent est nécessairement très limitée. D'autre part, sur le plan théorique, l'application simple du calcul coût-bénéfice auquel est supposé se livrer le contribuable « rationnel » conduit à un paradoxe : contrairement à une idée largement répandue, les bénéfices de l'évasion fiscale sont tellement élevés, et le risque de sanction est tellement faible, que l'on peut s'étonner qu'elle soit aussi peu pratiquée dans l'ensemble des économies développées. Plutôt que l'évasion fiscale, c'est donc la « soumission fiscale » qui en constitue le pendant, la disposition à payer l'impôt, qu'il convient d'expliquer pour en comprendre les déterminants.
    Le double défi que posent les décisions d'évasion fiscale à l'analyse économique n'a pu être relevé que très récemment, grâce à l'émergence, au cours des vingt dernières années, d'une nouvelle approche, l'économie comportementale, qui s'appuie sur la psychologie pour mieux comprendre les comportements économiques ; et, conjointement, d'une nouvelle méthode,

  • Ce manuel offre une présentation complète et approfondie des techniques économétriques les plus utilisées dans la pratique, allant du modèle linéaire et ses extensions aux techniques non-linéaires de traitement des données discrètes et censurées.
    Pour ce faire, les techniques présentées, et démontrées, sont systématiquement illustrées par des exemples sur données réelles ou la présentation de travaux de recherche consacrés à l'évaluation des politiques publiques (économie du travail, économie industrielle, etc).

    Un chapitre est en outre spécifiquement consacré aux outils d'évaluation des politiques publiques : évaluations randomisées, estimateurs par différence, méthodes de score,...

    Le parti pris de cet ouvrage est de mettre les problèmes d'identification au centre de la démarche économétrique. Un accent particulier est donc mis sur le lien entre la modélisation théorique, la spécification économétrique et la nature des données.

    L'ouvrage s'adresse ainsi non seulement à des étudiants de fin de premier cycle ou de deuxième cycle en économie, gestion ou école de commerce, mais également aux professionnels souhaitant approfondir leur connaissance des techniques mobilisées dans l'utilisation de l'économétrie à des fins d'évaluation.

  • Ce manuel offre une présentation complète et approfondie des techniques économétriques les plus utilisées dans la pratique, allant du modèle linéaire et ses extensions aux techniques non-linéaires de traitement des données discrètes et censurées.
    Pour ce faire, les techniques présentées, et démontrées, sont systématiquement illustrées par des exemples sur données réelles ou la présentation de travaux de recherche consacrés à l'évaluation des politiques publiques (économie du travail, économie industrielle, etc). Un chapitre est en outre spécifiquement consacré aux outils d'évaluation des politiques publiques : évaluations randomisées, estimateurs par différence, méthodes de score,...
    Le parti pris de cet ouvrage est de mettre les problèmes d'identification au centre de la démarche économétrique. Un accent particulier est donc mis sur le lien entre la modélisation théorique, la spécification économétrique et la nature des données. L'ouvrage s'adresse ainsi non seulement à des étudiants de fin de premier cycle ou de deuxième cycle en économie, gestion ou école de commerce, mais également aux professionnels souhaitant approfondir leur connaissance des techniques mobilisées dans l'utilisation de l'économétrie à des fins d'évaluation.

  • Cet opuscule propose un état des lieux des connaissances sur la nature, la mesure et l´ampleur de la discrimination à l´embauche sur le marché du travail français. Il s´appuie sur les résultats d´une nouvelle étude destinée à explorer les sources de la discrimination observée. L´originalité de cette méthode est de présenter des CV portant des noms identifiés à des origines particulières (françaises, maghrébines...) et d´autres dont l´origine est considérée comme « inconnue » par les recruteurs potentiels. Les résultats montrent que la discrimination à l´embauche à l´encontre des candidats issus de l´immigration est massive. Cette inégalité affecte toutes les candidatures d´origine étrangère, rejetant l´hypothèse d´une défiance ciblée à l´encontre de vagues particulières d´immigration. La question de la discrimination se pose ainsi surtout en termes d´opposition entre le groupe majoritaire, « autochtone », et l´ensemble des individus issus de l´immigration. Il faut cependant noter que la discrimination d´origine affecte beaucoup plus les candidatures masculines que les candidatures féminines.

empty