Sébastien Gendron

  • Debout au milieu d'un pont autoroutier, jambes légèrement écartées, corps dressé, bras droit le long de la hanche, bras gauche replié soutenu par une orthèse, Pandora Guaperal a un Glock 23 posé sur la tempe, chien relevé, balle wadcutter dans la chambre, index sur la queue de détente réglée à un kilo de pression, cran de sûreté en position on. Face à elle, à la sortie du tunnel, un véhicule approche. Derrière lui, des milliers d'autres dont le seul horizon est la route des vacances. Pandora est prête : la révolution n'attend pas. Et elle vaut bien une balle dans la tête. Pour résister à l'absurdité du monde, Sébastien Gendron a lui aussi une arme : nonsense et subversion dans une comédie noire, entre Frédéric Dard et les Monty Python.

  • Une femme est sauvagement assassinée dans sa villa de Cap-Martin. Ses voisins n'ont rien entendu. Pour Armel Koestler, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase clos et luxueux où son mari et elle s'étiolent. Il faut fuir à tout prix. Mais c'est oublier les mégalodons, ces requins géants revenus de façon inexplicable du fond des âges. Personne ne s'aventure plus sur l'eau. Seule la Méditerranée est protégée par deux herses et les ultra-riches sont concentrés là, entre Gibraltar et Port-Saïd.
    Sauf que voilà ! L'entreprise publique qui gérait ces grilles a été vendue à un fonds de pension canadien qui en a négligé l'entretien. La grille de Gibraltar vient de céder et personne ne le sait encore. Conte noir et délirant, Fin de siècle se rit de notre ultra-moderne solitude, de l'absurdité des systèmes économiques et se réjouit d'une nature hostile reprenant violemment ses droits. L'humour noir de Sébastien Gendron, "le Mozart du genre" selon Le Figaro, fait mouche !

  • Plage de Kirk Bay, Angleterre, 1 heure du matin. Si vous n'avez jamais vu une meute de pingouins se farcir le bec de cocaïne au clair de lune, c'est le moment ou jamais de sortir voir ça. Que les pingouins en question appartiennent à une espèce disparue depuis 1844 importe peu. Que Lawrence Paxton, sage banquier à la retraite, profite de l'occasion pour s'emparer de la came et décide d'assassiner sa femme, déjà un peu plus.
    Pour Kirk Bay, il est trop tard : le pingouin est dans la bergerie.

    Postface inédite de l'auteur.

  • Un roman réjouissant, plein de clins d'oeil à la culture américaine, qu'on lit d'une traite !

    États-Unis, années 1970. Lilian, onze ans, passe quelques jours à Chicago chez sa tante. Il doit rejoindre un peu plus tard son père à Indianapolis en prenant seul un bus Greyhound. Mais le voyage lui réserve bon nombre de surprises, et pas des meilleures ! Alors qu'il descend du bus avec une envie pressante, le chauffeur l'abandonne au milieu de nulle part... Tout s'enchaîne ensuite comme dans un mauvais rêve.
    Qui est cet étrange M. Kaplan, descendu au même arrêt que lui ? Que fait cet avion en rase-mottes au-dessus des champs, et pourquoi leur tire-t-il dessus ? Embarqué dans une cascade de mésaventures inimaginables, Lilian s'apprête à vivre un véritable cauchemar éveillé.

  • Charles, douze ans, vit en plein coeur de Paris. Un jour, en sortant du collège, pris d'une grosse faim, il vole une pomme sur l'étal d'un marchand. Le voilà aussitôt poursuivi par le vendeur furieux, auquel vont s'ajouter très vite toute une foule de gens. Et plus Charles court, plus la masse de ses poursuivants enfle et grossit ! À sa grande stupéfaction, ils sont bientôt des dizaines, des centaines, même, à chaque coin de rue. Au bout de quelques minutes, la police surgit d'un peu partout, et des CRS tentent de lui barrer la route. Heureusement, comme il connaît bien le quartier, Charles arrive à se tirer de la nasse.

    Au hasard de sa course, il finit par croiser son sémillant parrain, Jérôme, qui lui explique qu'il n'a pas à s'en faire et l'emmène en toute décontraction rejoindre la cohorte des gens qui hurlent, le poing levé, prêts à partir grossir les rangs des manifestants qui ont pris Paris. Charles a cru qu'on voulait le lyncher pour une pomme, il a juste été témoin du démarrage des événements de mai 68 !

  • Kaplan

    Sébastien Gendron

    • Syros
    • 6 Septembre 2018

    Une dictature et une république asphyxiée.
    Un tueur professionnel envoyé en mission-suicide en terrain ennemi.
    Un ado de quinze ans insoupçonnable, enrôlé comme espion.
    Qui manipule qui ?

  • Son nom : Dick Lapelouse.
    Son métier : Tueur à gages.
    Son créneau : Le discount !
    Gens du peuple, réjouissez-vous, voici son catalogue (non exhaustif) : trépanation à 56 € TTC, accident de voiture à 79,99 € (véhicule non fourni), enterrement en forêt à 100 € tout rond (hors frais de déplacement et de teinturerie) !
    Forcément, dans la profession, ça ne va pas plaire à tout le monde...

  • Road tripes

    Sébastien Gendron

    Rattrapé par la poisse qui lui colle au corps, Vincent monte un jour dans la voiture de Carell, sociopathe bordelais. Pourquoi ? Mystère. Peut-être que distribuer des prospectus publicitaires par 40° C à l'ombre n'est pas l'idée qu'on se fait d'une réussite sociale. Peut-être que brûler ces mêmes prospectus au fond d'une pinède l'est davantage. Surtout si cela permet d'assister au spectacle de dizaines d'hectares qui partent en fumée. Et voler des R16, c'est excitant. Et tout casser sur leur passage, de Bordeaux à Montélimar, quel pied. Une cavale gratuite, intense et foutraque : la vie, la vraie !

  • Zeus

    Sébastien Gendron

    Zeus est un tueur-né. Zeus aime le sang, il est violent, il est incontrôlable. Tom, petite frappe du banditisme bordelais, aurait préféré ne jamais croiser sa route. Mais quand on veut jouer dans la cour des grands...

  • Au début des années 2000, Jean-Paul Arlan n'est plus l'acteur mythique que le public a connu. Alors qu'il a tourné avec les plus grands, les bons films se font désormais sans lui. Il décide donc de se lancer seul dans un grand projet, un film dans lequel il incarnera un flic aux mains propres, un justicier solitaire. Mais pour produire un long métrage de cette ampleur, son argent de poche ne sera pas suffisant. Ses liens avec le milieu vont s'avérer d'un grand secours, en particulier son amitié avec la famille Mat. Mais si pour lui, il s'agit seulement d'un emprunt, les Mat y voient de leur côté un bon moyen pour blanchir de l'argent. La suite relève plutôt du grand banditisme...

  • Hector Malbarr est un homme moyen en tout, pleutre à souhait, minable dans le maniement des langues étrangères et des armes. Son existence explose dans le VIP Lounge de l'aéroport de Copenhague. Une bombe, prénommée Angie - une de ces femmes qui n'existe qu'en maillot de bain dans les magazines - vient lui annoncer leur prochain mariage, dans une île paradisiaque et perdue, de l'autre côté du monde. Certes, Hector ne connaît pas cette femme. Certes, il doit se marier bientôt, mais pas avec celle-là. A bien y regarder... entre sa promise et la nouvelle, il y a une bonne vingtaine de kilos de différence, un doux parfum d'interdit et l'assurance quasi certaine d'une aventure érotique à se démettre un rein. Hector se lève donc, et la suit.

  • Un petit paradis des Caraïbes, Markinson Island, est depuis quelques temps victime d'une poignée de soi-disant terroristes rastas.
    Denise Goval, la présidente, vient d'échapper à un attentat. Et Nicolae Colinde, riche entrepreneur roumain, craint d'y laisser la fortune qu'il a planquée dans une banque " off-shore " de l'île. Alors il envoie le Poulpe, accompagné d'une jeune et jolie apprentie journaliste, récupérer son bien. Est-ce vraiment une bonne idée ? Car à qui, d'une présidente et d'un milliardaire ou de rebelles autochtones, notre Poulpe va-t-il choisir de venir en aide ?

  • Sébastien Gendron est né en 1970 à Talence, en Gironde, ce qui n'est pas plus passionnant que la suite de sa vie. Heureusement, avec Le Tri sélectif des ordures, son premier roman, il sort enfin d'une normalité qui commençait à lui peser.

  • Antoine a toujours eu beaucoup d'admiration pour son demi-frère Victor, petit diamant à l'oreille, de l'allure. Un enthousiasme que ne partagent pas les résidents du lotissement hautement sécurisé où se trouve l'appartement paternel. Depuis la rentrée de Septembre, à chaque fois qu'Antoine se rend chez son père, Victor est absent. Alors qu'il franchit le double portail de la résidence pour les vacances de le Toussaint, il décide d'exiger la vérité : où est Victor?

  • Dick Lapelouse est le premier tueur à gages discount.
    Après avoir exercé ses talents aux côté d'un parrain de la mafia niçoise, il a décidé d'ouvrir sa propre affaire et d'offrir au plus grand nombre ses services à prix cassés : pour un maximum de 259,00€ pièces et main d'oeuvre, il fait disparaître à peu près n'importe lequel de ces salauds ordinaires qui vous pourrissent le quotidien.
    Jusqu'à ce que débarque Carlos Llanos - prétendument fils d'une crevure de première ordre que Dick doit à tout prix éliminer - l'affaire est florissante et la vie de notre tueur somme toute paisible. Ensuite, tout se détraque. Y compris le subconscient de notre héros qui ne cesse de le torturer sous la forme d'une envahissante créature blonde.

  • My way

    Sébastien Gendron

    Au début des années 2000, Jean-Paul Arlan n'est plus l'acteur mythique que le public a connu. Alors qu'il a tourné avec les plus grands, les bons films se font désormais sans lui.
    Il décide donc de se lancer seul dans un grand projet, un film dans lequel il incarnera un flic aux mains propres, un justicier solitaire. Mais pour produire un long métrage de cette ampleur, son argent de poche ne sera pas suffisant. Ses liens avec le milieu vont s'avérer d'un grand secours, en particulier son amitié avec la famille Mat.
    Mais si pour lui, il s'agit seulement d'un emprunt, les Mat y voient de leur côté un bon moyen pour blanchir de l'argent. La suite relève plutôt du grand banditisme...

  • Six nouvelles noires sur le thème du refuge. Exils, accueil, protection, existe-t-il une prison pour les imaginaires ?

    Avec la participation de six écrivains importants du polar français - Jérôme Leroy, Sébastien Gendron, Benoît Severac, Cyril Herry, Laurence Biberfeld - et le soutien du salon Noir sur la ville de Lamballe.

  • Miami Beach, musée de cire figé dans les années 1980, paradis des sirènes en silicone. C'est là où se trouve la villégiature de Richard Lapelouse, assassin professionnel et parisien parti se mettre au vert. Mais à peine parti, il succombe aux charmes très peu discrets d'une ex-Miss Acapulco poursuivie par des tueurs.

  • En 1982, Patrick Musset - jeune voyou de Montreuiltue un homme qui a violé sa soeur. Commence alors une cavale qui va durer 15 ans et le conduire jusqu'en Bolivie. Patrick va survivre dans cette « jungle » et côtoyer de très près des personnages « singuliers » comme Marino dio Dato, un Italien en odeur de mafia qui a épousé la nièce du dictateur-président et pris la tête de milices paramilitaires qui vont servir ses ambitions criminelles et qui abattront en 2002 le procureur qui l'a finalement emprisonné.
    Ce livre se déroule dans les coulisses de l'Amérique du sud et de ses trafics. Là où se croisent aventuriers, trafiquants, politiques corrompus, assassins. au carrefour des millions de la cocaïne dont la Bolivie est le deuxième producteur et du jeu, l'autre grande mamelle criminelle du continent. Casinos, machines à sous, hippodromes clandestins. Patrick Musset prend lui-même part aux business occultes et vit mille aventures.
    De retour en France, il sera finalement arrêté en 1998 en compagnie de membres du grand banditisme, sera condamné à 8 ans pour le meurtre et sortira en 2004 de prison.

empty