Corps 16

  • Comment fabrique-t-on les mots ? Jeanne, l'héroïne de La Grammaire est une chanson douce, a sa méthode : pour expliquer, elle raconte. Il était une fois un dictateur qui trouvait son pays trop bavard. Il était une fois le Capitan, vieux navigateur et collectionneur de dictionnaires. Il était une fois deux soeurs virulentes, l'une aimant le grec et l'autre militante du latin. Il était une fois un café où les couples se réconcilient, au lieu de divorcer... Nous avons créé les mots. Et si les mots, à leur tour, nous inventaient ? E.O.

  • À dix-sept ans, Henri Vincenot, lors d'une partie de chasse, se perd dans friches et bois. Cherchant son chemin, il tombe en arrêt, ébloui, devant un hameau en ruine au coeur de la Bourgogne profonde. Il imagine tout abandonner du siècle pour vivre « là-haut » avec sa petite famille. Amour sensuel d'une nature sauvage mais toujours ensorceleuse et surtout jubilation communicative.

  • Au siècle dernier, Guilhem, renonçant à son droit d'aînesse, part pour les Amériques ; son clan le tient pour mort. C'est Pierre, le cadet, qui devient « majoral » et futur chef du clan, succédant au vieux Yusep, gardien de la tradition dans ces hautes vallées pyrénéennes. Il épousera Jeannette, qui était promise à son frère. Mais tous ces beaux projets vont être bouleversés par le retour de Guilhem.

  • 1885 à Sollières, près d'Aix-en-Provence. Désoeuvrés, des gamins découvrent, au fond d'un puits, un squelette dont le crâne contient encore la balle qui l'a perforé. Leur secret devient vite celui de Polichinelle. Pourtant, au village, personne ne songe à prévenir la maréchaussée, dissimulant d'un commun accord l'identité de la victime et celle de l'assassin. Et si la clé de l'énigme se trouvait dans les archives de maître Revest ? Héloïse et Angelo, les amants terribles, seront les premiers à faire les frais de cette enquête insolite qui oscille entre la farce et la tragédie.

  • L'été touche à sa fin, dans les Abruzzes, en Italie. Louisa a dix ans, elle sillonne le massif avec sa vieille chienne Bianca-Bella. La fillette connaît la montagne comme sa poche. C'est son père, aujourd'hui disparu, qui la lui a fait découvrir. Sa mère Chiara, romancière et également passionnée de nature, continue de lui transmettre ces valeurs qui passent par le respect de la faune et de la flore. Savoir écouter, regarder, sentir. L'arrivée d'un journaliste dans le village va bouleverser leur vie.

  • Haut-Velay, 1818. Un an s'est écoulé depuis le retour du capitaine Charzol, demi-solde de l'Empire, au hameau de Champvieille. Sa femme, Alice, lui a donné des jumeaux. Tous deux reçoivent une éducation hors normes. Outre les pratiques secrètes de sa grand-mère rebouteuse, Pauline apprend le tir au pistolet. Quant à Edouard, garçon sauvage et révolté, il devient un virtuose du sabre. La méfiance des villageois est en alerte, et bien des convoitises subsistent autour du domaine forestier familial. Lorsque se concrétise un ambitieux projet de scierie, la tragédie semble inéluctable...

  • Les Riote, paisibles paysans bourguignons, élèvent seuls leur petite fille de dix ans, Adeline, dans leur ferme de l'Avallonnais. La fillette, séparée de ses parents depuis deux ans, se console auprès de Rémi, le neveu de ses grands-parents, qui lui prodigue l'amour et la tendresse d'un grand frère.
    La vie d'Adeline pourrait être heureuse si la guerre n'avait décidé d'entrer dans son existence avec le fracas des drames inattendus. Rémi est mobilisé dès les premiers jours du conflit. Pour l'enfant, c'est un véritable déchirement. Même l'amitié d'Adrien ne peut l'effacer.
    Mais le hasard lui fait rencontrer Julien, un jeune garçon mystérieux, qui garde secret le drame qu'il a vécu dans la Meuse. Une profonde amitié va aussitôt les unir. Ensemble, ils affrontent l'adversité et découvrent le secret de la mère de Julien. Mais ce secret n'est-il pas aussi celui des Riote ?
    Si la guerre apporte son lot de misères et de souffrances, il arrive aussi qu'elle donne aux hommes une chance extraordinaire : celle de réparer les erreurs du passé. Les Riote, en ouvrant leur porte à Julien, ouvriront-ils la porte du pardon ?

  • Décembre 1816, Jean Charzol revient à La Chaise-Dieu, son bourg natal. Vétéran taiseux et solide, il ignore les rumeurs et la malédiction qui pèse sur son domaine. Or, des calamités s'abattent sur la population et Jean se voit accusé d'avoir pactisé avec le diable. La rebouteuse de Champvieille n'avait-elle pourtant pas tout prédit ?

  • Quinze ans plus tard c'est le retour de Jean, du nom de ce saisonnier qui avait séduit Julia, pour ensuite la quitter sans explication. Au moment où leur histoire d'amour devient enfin possible, le sombre mystère qui entoure la disparition de Léon vient peu à peu ternir ce bonheur.

  • Le grelot

    Andrea Camilleri

    Vigàta, petite ville de Sicile, à l'aube du vingtième siècle. Fils de pêcheur, Giurlà est placé à quatorze ans dans une chèvrerie de montagne. Là, il découvre un nouvel univers. Sa solitude est garante d'une liberté inespérée, clé d'une initiation amoureuse peu banale. Mais tout se complique lorsque Anita, la fille du maître, arrive à l'alpage pour ses vacances et qu'il est chargé de la surveiller à distance... Camilleri nous convie à une promenade dans une Sicile étonnante, fraîche et bucolique, loin de notre vingtième siècle.

  • Une enfance au café

    Rene Neyret

    « Le bistrot c'était pas du classique. Enfin classique par rapport à ce qu'on imagine aujourd'hui. C'était d'abord ma maison. J'y vivais. J'y dormais. J'y rêvais. J'y apprenais la vie. » Porter les couteaux destinés à tuer le cochon, manger la soupe à côté des clients du bistrot ; tout ceci semblait naturel. Mon grand-père, brutal et doux à la fois, régnait en maître sur la maisonnée. Entre dureté et tendresse, toute la magie d'un conteur en culottes courtes.

  • À cinq ans, Marius avait voulu fuir les gifles du maître, le travail harassant, les sabots trop petits. Dur d'être un « bastardou » dans les années 1900, à la ferme du Bois noir. Pourtant il avait l'amour rude de sa mère, fille de ferme, celui de Jeanne aussi. Mais voilà la première cachait le secret de sa naissance et la seconde un amour interdit. Jeune adulte il s'engage en août 1914. Mais la guerre provoque d'étranges rencontres et met parfois au jour des secrets de famille...

  • Dans un petit hameau isolé du monde et dépeuplé depuis la fermeture de la mine, quelques habitants résistent. Léonce, l'ancien forgeron, se souvient et refait le monde avec ses compères au café tenu par la jeune et jolie Juliette, dont tout le monde est amoureux. Pour lui, aucun doute, le jardin d'Éden c'est ici. Mais un jour, autour de l'ancienne mine, une drôle d'odeur se répand, des animaux meurent. L'Éden serait-il menacé ? Didier Cornaille nous fait découvrir une belle aventure humaine, pleine des secrets du monde rural et de la nature.

empty