Pluriel

  • Cet ouvrage dresse le tableau d'un siècle d'inégalités en France.
    Il montre que, contrairement à une idée reçue, l'inégalité des salaires y est restée sensiblement la même à partir de 1914. Le pouvoir d'achat a été multiplié par cinq, mais la hiérarchie n'a pratiquement pas changé. L'inégalité totale des revenus a fortement diminué, mais cela est dû pour l'essentiel aux chocs subis par les revenus du capital lors des crises du premier XXe siècle. Puis, l'impact des impôts progressifs sur le revenu et sur les successions semble avoir limité l'accumulation de patrimoines importants et empêché le retour à une société de rentiers.
    En l'absence de tels impôts progressifs, il est probable que la France n'aurait pas quitté de sitôt le sommet inégalitaire du début du XXe siècle. Explorant systématiquement les sources fiscales mais aussi les représentations des inégalités, ce livre fait apparaître la question des inégalités comme une grille de lecture de l'histoire générale de la France au XXe siècle.

empty