Parascolaire

  • L'avare

    Molière

    Harpagon sacrifie tout ce qui l'entoure à l'objet unique de son attention : sa fortune, son bien placé ou ses pièces d'or enfermées dans sa 'cassette'. Il lui sacrifie sa progéniture ou ses domestiques, réduits à la mendicité et au vol, sa maison inconfortable à l'extrême, sa réputation comme son train de vie, sa santé. Il abandonne sa fille à son voisin Anselme, car celui-ci n'en exige aucune dot.
    Il se laisse dévorer par un dési r paroxystique et paradoxal de posséder l'argent, de le saisir, de le manipuler pour ce qu'il représente : la promesse de pouvoir disposer de chaque chose et de chaque être. Il amasse par son argent les probabilités de jouir de tout, mais demeure incapable de passer à l'acte de la dépense et d'en profiter. L'Avare ou l'École du mensonge est une comédie de Molière en 5 actes et en prose.

    Enregistrement avec les grands acteurs du Théâtre Michel Galabru, Henri Doublier, Lise Delamare , Georges Chamarat......
    Comédie en V actes- Crée en 1668

  • Immortalisée à l'écran par Jean Renoir, "Une partie de campagne" (1881) se déroule à Bezons, sur les bords de Seine, où les Dufour, une famille de commerçants parisiens, vont déjeuner. La mère, Pétronille, et sa fille, Henriette, connaîtront le plaisir et l'amour dans les bras de deux canotiers, Rodolphe et Henri.

  • Ce récit publié en 1836 est devenu le grand classique des contes de nécrophilie.
    Il met en scène, à travers la passion de l'abbé Romuald pour la splendide et troublante Clarimonde, le rêve de Beauté idéale, qui hantait le "bon Théo", miné par la conscience douloureuse du caractère éphémère de cette Beauté

  • Le monde comme il va

    Voltaire

    • Voolume
    • 1 Janvier 2008

    Ce conte en prose est l'un des premiers qu'ait écrits Voltaire, sans doute dès 1746 ou 1747, et il a été publié sous le nom de Voltaire en 1748 sous le titre (énigmatique et d'allure orientale) "Le Monde comme il va", vision de Babouc, écrite par lui-même.
    En une vingtaine de pages, il raconte la mission dont le Scythe Babouc est chargé par l'ange Ituriel : une mission d'inspection en Perse, dans la capitale Babylone : cette ville pervertie doit-elle être corrigée, ou anéantie ?

    Tous les lecteurs reconnaissent dans Babylone une image de Paris, capitale des plaisirs et des vices. Babouc rencontre des officiers et mesure la cruauté de la guerre et la futilité de ses causes. Il est étonné par le contraste entre la saleté de Babylone-Paris, l'archaïsme de ses églises, la futilité de la conduite des femmes et des magistrats, les rivalités entre les ordres religieux d'un côté ; de l'autre, la beauté des monuments, les raffinements artistiques et sociaux, la perfection des théâtres, les qualités morales cachées.

    Il hésite sur un jugement global et résume ses impressions par une statuette composée de matériaux vils et précieux : l'ange Ituriel conclut qu'il faut laisser aller le monde comme il va ; "si tout n'est pas bien, tout est passable". Voltaire dans ce conte sans intrigue résume des observations satiriques sur la société française et ses contradictions ; mais elles le conduisent à une sagesse modérée, plutôt conservatrice.

    Merci à © Sylvain Memant, historien pour ce résumé.

  • Herodias

    Gustave Flaubert

    • Voolume
    • 1 Janvier 2013

    Intrigue de palais dans la Palestine du temps d'Hérode, sur fond d'occupation romaine et des danses sensuelles de Salomé qui réclame la tête de Saint Jean-Baptiste.

empty