Alain Gillot

  • " La nature, tu la domines ou elle te tue. " C'est ce que pense Virgil, ingénieur du pétrole, à peine revenu d'Afrique et débarquant dans le Grand Nord pour une nouvelle exploration. Des circonstances aussi brutales qu'effrayantes vont faire de lui un naufragé des glaces, isolé sur une banquise atteinte par ce réchauffement qu'il a contribué à créer... La rencontre avec une femme inuite, elle-même en rupture avec son propre monde, va tout changer.

    En ces temps incertains, le voyage de Virgil résonne comme la quête éperdue d'un équilibre.

  • S'inventer une île

    Alain Gillot

    Alors qu'il est sur un chantier en Chine, Dani apprend que son fils, Tom, 7 ans, s'est noyé. Il rentre précipitamment pour rejoindre Nora, sa femme, et s'occuper des formalités. Mais il traverse cette nouvelle réalité en étranger. Son chagrin ne trouve pas sa place, tout comme ses regrets, ceux de s'être si souvent absenté de chez lui. Quel père aura-t-il été en fin de compte?
    C'est alors qu'il lui apparaît, son fils, tel un petit fantôme de chair et d'os, et qu'il lui parle. Dani résiste un temps à sa présence aussi magique qu'inexplicable, puis l'accepte. Ensemble, ils partent pour Belle-Île, s'inventer un endroit à eux, leur île, où Dani retrouvera des forces, pour apprendre à vivre d'une autre manière, plus essentielle.

  • Vincent, un homme solitaire, blessé par l'existence, voit débarquer dans sa vie son neveu, atteint du syndrome d'Asperger, une forme d'autisme. D'abord méfiant envers ce garçon qui joue aux échecs toute la nuit, ne regarde jamais dans les yeux et s'exprime d'une manière déroutante, Vincent va peu à peu s'attacher à lui et l'aider à trouver sa place dans une société que la différence effraie. Ce faisant, il va de nouveau s'ouvrir au monde.

  • 50 ans de moto journal . 1971-2021 Nouv.

    En 1971 naît Moto Journal ! Pierre Barret, homme de presse venant de l'Express et Guido Bettiol, pilote, journaliste et italien lance une revue consacrée à la moto dont le ton, les articles, les prises de position tranchent avec la presse magazine de l'époque. À travers les hommes, les machines et les évènements, cet ouvrage rend un vibrant hommage à MJ, hebdomadaire qui a su renouveler et promouvoir le monde de la moto. En plus de 200 pages nous retrouveront : le Moto Journal 200, course organisée par MJ qui pendant 7 ans verra se confronter les plus grands pilotes du monde, mais aussi la montée du Kilimandjaro en Yamaha TY, l'apparition du Joe Bar team, le soutien aux jeunes pilotes comme Gilles Husson... Tous les grands moments, en 50 ans de moto, sont revus à travers le prisme d'un magazine unique !

  • Quand sa soeur débarque à Sedan et lui confie pour quelques semaines son fils de 13 ans, Vincent se sent piégé. Ce solitaire a rompu depuis longtemps avec sa famille et affiche un goût modéré pour les enfants, même s'il entraîne les jeunes footballeurs de la ville. Comment s'y prendre avec ce neveu qui fuit tout contact et passe la nuit à jouer aux échecs ? Et comment Léonard va-t-il réagir face à cet oncle inconnu, lui qu'un simple imprévu, geste ou parole, peut faire totalement paniquer ?
    La surface de réparation est l'histoire d'un homme qui n'attendait plus rien de la vie et dont les certitudes, par le miracle d'une rencontre, vont voler en éclats. En cherchant à sortir de son enfermement un enfant qui se révèle atteint du syndrome d'Asperger, il se pourrait bien que Vincent s'ouvre de nouveau au monde.

  • La mythique région des houillères, aujourd'hui. Au beau milieu des anciennes mines dont il ne reste que les installations abandonnées, des terrains vagues couverts de ronces et des montagnes de charbon devenues inutiles, un quartier se meurt. C'est dans ce contexte plus que difficile qu'une bande de gamins va redonner de l'espoir à toute une rue, lui rappeler les valeurs qui ont fait la légende de ces terres minières, sa force collective, son courage indomptable. Tout commence un jour encore plus gris que les autres ou Rem et Novak, deux gosses inséparables dont le foot est le seul moyen d'expression, d'évasion, fuguent de chez eux pour échapper au marasme ambiant, et se réfugient, au delà des grillages dans une ancienne mine abandonné. Dans ces vestiges d'une épopée glorieuse, celle des « gueules noires » comme on les appelait.

  • Ce premier numéro de la série "Une histoire du 36, quai des Orfèvres" propose une affaire emblématique : la prise d'otage de la maternelle de Neuilly ou le mystère HB. Claude Cances, alors directeur du 36, l'a vécue de l'intérieur et la raconte aujourd'hui.

    Sans fard avec précision et telle qu'elle s'est déroulée. Pendant 46 heures d'angoisse, 21 enfants étaient sous la menace d'un homme à la personnalité et aux motivations demeurées jusqu'au bout une énigme, et qui restera pour tous, HumanBomb.

  • J'ai eu un coup de sang. Lassé d'entendre un certain nombre d'imposteurs débiter des inepties à propos de tout et rien, j'ai décidé d'écrire un pamphlet pour leur rentrer dans le chou. De quoi s'agit-il ? Des astrologues qui usurpent le savoir des astronomes afin de paraître en société et s'enrichir grassement. Des adeptes de l'OVNI, pompeusement appelés ufologues, spécialistes de l'espace comme je suis le Dalaï-Lama, et qui affirment n'importe quoi à propos de visites stellaires fantômes. Des météorodrôles qui font des prévisions à long terme quand on a objectivement du mal à voir plus loin que cinq jours. Dans ce livre je démontre que ces olibrius sont des menteurs, des ignorants et des escrocs intellectuels. Je défends les honnêtes gens qui leur font confiance par manque d'information, mais je les mets en garde : à les emmener ainsi sur les vaisseaux de l'imagination, on les mène en bateau. On trouvera dans mon ouvrage des arguments jamais produits à ce jour qui anéantiront les imbécillités proférées à longueur d'antenne et de colonnes par des charlatans sans scrupules ni culture. Ne faites pas mentir le ciel est en outre le premier tome d'une nouvelle trilogie propre à nettoyer les écuries de l'incurie. Et s'il n'en reste qu'un, je serai celui-là ! La vérité ne se divise pas. Qui l'aime me suive. Alain Gillot-Pétré

  • Alain Gillot Pétré, l'homme par qui nous apprenons quotidiennement si le ciel va, oui ou non, nous tomber sur la tête, et dont les pochettes règlent notre humeur, a décidé de donner libre cours aux siennes dans ce sottisier pamphlet qui prend pour cible les joyeusetés kafkaïennes de notre chère, très chère administration. Il y pourfend avec humour le tracassin fonctionnarisé et s'amuse à lâcher ses foudres sur la marée blanche de la paperasserie.

  • La presse a été parfaite : Fêlé, teigneux, hystérico-parano... Nabot grimaçant, plissant son faciès de diablotin souffreteux... L'homme le plus mégalo de la planète. Mais qu'attend-on pour le mettre au chômage ? A.G.P. a osé trahir les intellos... Étant catalogué grosse tête, je suis donc rentré chez moi, fort de cette chaleur humaine. Je m'éditais de longues soirées d'hiver. Puis, j'ai écrit ce livre. Les convaincus de ne l'être pas, y trouveront ma dépouille fumante, et ça leur fera de la joie. Les autres en seront pour leur frais d'une contagion toujours possible. L'auteur, aux dernières nouvelles, fraîches et hors de saison, serait néanmoins vivant dans un cumulo-nimbus inconnu. Un éditeur l'aurait rencontré.

empty