Langue française

  • 68, rue des ecoles

    Alain Dantinne

    "Plongez dans le parcours d'un enseignant libre et rétif à toute discipline imposée, imaginatif, fou de poésie et de théâtre ! Un prof philosophe qui voyage et aime partager ses découvertes, n'hésitant pas à transformer sa classe en agora et à pousser chaque élève au bout de lui-même."

  • Maman, je suis un refugié

    Griz

    "Maman, je suis un réfugié est un récit à quatre mains écrit pendant l'attente d'une demande d'asile. Un enfant, né en Irak sous une dictature grandit en rêvant d'une vie meilleure mais ne sait plus qui il est une fois arrivé au pays de ses rêves. Ali Talib voulait écrire son histoire après un voyage périlleux."

  • "Débuté trois mois après le décès de Renaud et poursuivi durant deux années, ce journal n'est pas le monologue d'une maman, mais un dialogue avec son enfant. Il décrit le quotidien d'un chagrin qui évolue et se transforme. Bâtir une nouvelle vie et laisser lentement s'infiltrer la petite lumière de l'absent modifie qui les gestes, les goûts, les humeurs. Les mots existent pour perpétuer le souvenir, construire d'autres marques et apprivoiser le manque sans rien oublier."

  • "Au travers de cet ouvrage, écrit suite au décès brutal de sa maman, Jacinthe Mazzocchetti invite à penser le deuil, la mort, l'amour, la vie. Entre bribes de biographie, poésies et récits, sous la forme d'une correspondance, se déposent les tendresses et les brèches d'une relation mère-fille, les douleurs et les espoirs, le sens de la vie, mais aussi des mots, de l'acte d'écriture."

  • "Chronique de 70 jours sur le chemin de Compostelle, du Puy-en-Velay à Lisbonne, en passant par Saint-Jacques-de-Compostelle. Des billets journaliers, rédigés au fil de l'eau et des innombrables rencontres, par un pèlerin un peu décalé. Coureur à pied, chargé d'un sac à dos de trois kilos, son pèlerinage fut dynamique, mais non dénué d'humour et d'émotions. Toujours à fleur de peau, ses écrits témoignent de la vérité du moment, sans chercher à être autre chose que le partage d'une tranche de vie."

  • "Un jour, comme un coup de théâtre, survient la maladie rare. On ne s'y attend pas bien sûr. S'attend-on jamais à ce genre de choses ? La tempête est violente, elle fait des dégâts ! En quelques heures, elle éteint l'oeil gauche. Pour sauver l'autre, il faut avaler en masse des corticoïdes et autres médicaments. Et la tempête est matée. Plus ou moins. Il y aura des alertes encore. La maladie de Horton ne se guérit pas, elle se contrôle..."

  • #presque50

    David Lallemand

    "Petit recueil extime, sans prétention, de réflexions et clichés, sans intérêt, d'un gay versatile de presque 50 ans, spécialiste en généralités, dans un monde où les jeunes sont partout, surtout au chômage ou dans les médias, et les vieux invisibles ou oubliés pour des raisons qu'on ne s'explique pas. Ce livre a d'abord été publié sous la forme d'un blog tenu par l'auteur, cinquante jours avant son cinquantième anniversaire, à raison d'un article sans titre mais numéroté par jour."

empty