• LA PLUS BELLE FEMME DE MON ROYAUME.

    La Vénus d'Arles est une célébrité. Dans le hall de l'hôtel de ville, une copie en plâtre, juchée sur le palier du grand escalier, toise le visiteur. Sur son socle une inscription apparaît : La Vénus. Comme si cet emplacement suffisait à l'identifier et à la rattacher à la ville où elle a été découverte. Son retour à Arles le temps d'une exposition au musée départemental Arles antique est un moment singulier. Il nous a semblé intéressant de revisiter l'histoire de ce chef-d'oeuvre antique. En historienne, Dominique Serena-Allier a minutieusement retracé le parcours de cette belle Arlésienne, vérifiant archives et sources, les contextualisant si nécessaire.

  • Le Museon Arlaten, musée départemental d'ethnographie, créé par Frédéric Mistral en 1896, a fermé ses portes en octobre 2009 pour une rénovation de plusieurs années, visant à faire de ce musée d'ethnographie du XIXe siècle un musée de société du XXIe siècle. Une phase importante de ce travail a été la création d'un Centre d'étude, de conservation et de restauration des oeuvres (CERCO), bâtiment livré en janvier 2011. Le CERCO accueille toutes les collections d'objets, de bibliothèques patrimoniales et d'archives historiques. Ses équipements permettent leur étude, leur restauration et leur consultation par les chercheurs. De la même manière que la fermeture du musée avait été l'occasion de publier un ouvrage de photographies d'artistes qui avaient capturé un état des lieux du musée encore ouvert, cet ouvrage va permettre de valoriser l'outil patrimonial qu'est le CERCO.

empty