• Le corps congelé d'une fillette est retrouvé dans un square parisien. Le meurtre est horrible, sa mise en scène terrifiante. Ce n'est que le premier d'une macabre série. Chef de la brigade criminelle du 36 quai des Orfèvres, Nico Sirsky est chargé de l'affaire. Les cadavres se succèdent et l'enquêteur réalise que tous les meurtres ont un point commun ce sont les copies conformes d'homicides commis par de célèbres tueurs en série.
    Face à lui, il y a un psychopathe extrêmement organisé et dangereux, qui le provoque en semant des indices sur les scènes des crimes. Et si tous ces meurtres n'étaient qu'un jeu de rôle grandeur nature ? Et qui serait le maître de ce jeu terrifiant ?...
    />

  • Le commissaire Nico Sirsky, chef de groupe au 36, quai des Orfèvres, se remet de sa blessure par balle, intervenue trois mois plus tôt alors qu'il arrêtait un terrible tueur en série (Cf. La 7eFemme). Aux côtés de Caroline, son nouvel amour, et de son fils Dimitri, il connaît enfin le bonheur d´une vie équilibrée. Tandis qu´il rejoint le 36, un groupe de dentistes se réunit à l´Université Descartes-Paris 5, pour une séance de dissection. Dans la bouche parfaitement entretenue de son sujet, l´un d´eux remarque un plombage grossier, sous lequel on découvre bientôt un étrange message : « On m´a tué. » Appelée sur place, l´équipe de Nico Sirsky relève d´emblée une incohérence : l´homme, un ancien pharmacien nommé Bruno Guedj, mort par arme à feu d'après le rapport de police, n´a pu que se suicider, puisque le meurtre interdit tout don de corps à la science. Que signifie dès lors ce message? Canular, ou meurtre déguisé ? Le procureur de la République décide de confier l´affaire au juge Alexandre Becker, qui forme un tandem performant avec Nico Sirsky. Lorsqu'ils comprennent que le pharmacien était harcelé jusque dans son officine, les deux hommes acquièrent une certitude : le message dans sa dent était une bouteille à la mer... Mais pourquoi cette mise en scène ? De révélation en révélation, ils vont mettre au jour une terrible machination au coeur de l'Hôpital Saint-Louis, un des plus performants pour le traitement du cancer...

  • La 7e femme

    Frédérique Molay

    • Fayard
    • 15 Novembre 2006

    Le Prix du quai des Orfèvres couronne chaque année, sur manuscrit inédit et anonyme, un roman policier oeuvre d'un écrivain de langue française.

    Pour l'attribution du Prix il est tenu compte par le jury, entre autres considérations, des qualités littéraires, de l'exactitude matérielle des détails et du respect apporté par l'auteur dans la description des modalités de fonctionnement de la Police et de la Justice française.Le prix sera remis le lundi 14 novembre 2006.

  • Vue de l'esprit

    Frédérique Molay

    • Armancon
    • 2 Décembre 2004


    qu'est-ce qui était, ce matin-là, si important qu'il fallait à tout prix que je le réalise ?.
    sachant que je disparaîtrais au coucher du soleil. du moins en étais-je convaincu. la suite des événements ne me donna pas tort. drôle d'histoire ! cette aventure, je vous la raconte. je n'ai rien de plus extraordinaire à vous dire de moi.

  • Optimiste et amoureux, le nouveau chef de la Crim´ écoute AC/DC... On est loin de Maigret ou de la caricature du flic paumé ! Vingt-sept ans après avoir enfoui les restes de son dernier banquet-performance sous l´herbe du Parc de La Villette, le plasticien Samuel Cassian inaugure en grande pompe, devant les caméras du monde entier, les travaux de déterrement qui doivent révéler son oeuvre. Personne, surtout pas cet archéologue du présent, ne s´attendait, dès les premiers coups de pelleteuse, à découvrir un squelette humain ! Nico Sirsky, le chef de la Crim´, se charge aussitôt de l´enquête. Mais le sang n´a pas fini de couler, là où se dressaient jadis les terribles abattoirs de Paris. Le soir même, un jeune homme est sauvagement assassiné dans une des folies du parc. Et, le lendemain, un autre succombe à la rage meurtrière de celui qu´on surnomme déjà le « boucher de La Villette »... Pas de répit pour Nico Sirsky ! Victime d´une crise cardiaque, sa mère Anya vient d´être hospitalisée. Le chef de la célèbre brigade du Quai des Orfèvres s´engage alors dans une course contre la mort : il jure d´arrêter le tueur de La Villette, en échange de la vie de celle qui l´a toujours protégé...

empty