• Romuald, dit « Rom », tourne un peu en rond dans sa petite cité morose de Valence... Quand le Secours populaire propose à sa mère de l'envoyer en vacances dans une famille d'accueil, un couple de retraités charmants, il est partant, même s'il voit bien que cette proposition offense un peu sa mère.
    Et le voilà en route...

    À peine arrivé, tout s'éclaire dans son esprit. La mer est belle, d'une beauté qu'il n'a jamais connue ; il se sent aussi beaucoup plus libre que dans sa cité. Et puis Papy Guy et Mamie Josy sont tout de même très gentils avec lui, attentifs et bienveillants sans être tout le temps sur son dos.
    Une expérience inoubliable !

  • Cette petite fille qui vit à la campagne aime les animaux, elle aime nourrir de grain le coq et les poules, ramasser l'herbe pour les lapins ou saluer les vaches. Mais elle le sait, bientôt, on leur tordra le cou pour les manger... Alors que les trois petits cochons, le lièvre ou la tortue des livres, eux, ne mourront jamais. Une interrogation sur la puissance de la littérature, plus forte que la mort.

  • Voici l'une des utopies parmi les plus exaltantes issue des Lumières et notamment de Condorcet, renforcée par le mouvement ouvrier et le Front populaire et adoubée à la Libération. L'histoire d'un rêve devenu réalité : donner, par des pratiques culturelles au sens large - expressions orales, arts, théâtre, danse. -, aux individus, quelles que soient leur classe et leur éducation, les moyens de se réaliser ensemble et de s'initier à la vie.

  • Orane vient d'entendre parler d'un concours de nouvelles doté d'un prix de trois cents euros. Pour trois cents euros, elle est prête à tout écrire, d'autant plus qu'elle ne devrait pas avoir trop de mal, elle qui est si bonne en français ! Mais très vite se pose la question de quoi raconter, et comment...
    Après un incident désagréable qui la pousse à s'éloigner d'une amie et de son frère dont elle se croyait amoureuse, Orane se remémore une amitié douloureuse. Elle décide alors d'écrire cette histoire qui l'a tant blessée, et qui lui est restée en travers de la gorge... Doit-elle tout dire ? Doit-elle se cacher ? Elle se rend régulièrement au CDI de son collège pour y écrire à l'ordinateur, et se met au travail, avec ses doutes, ses craintes, quand elle fait la rencontre de Samuel, un drôle d'oiseau comme elle, qui a lui aussi des projets...

  • Si je résume...

    Jo Hoestlandt

    Alors que Jo Hoestlandt a douze ans, sa vie prend un nouveau tournant. Son père, représentant de commerce, décide de quitter son travail pour s'occuper d'un hôtel-restaurant en pleine campagne avec sa femme. Jo aimait leur petit appartement HLM douillet, elle aimait ses amies, adorait son cours de danse. Et soudain, tout bascule. La voici déracinée. Dans un monde où elle se sent loin de tout, une campagne où les hommes sont rudes avec les bêtes, où les filles de son âge ricanent sur son passage et se moquent de son accent pointu, où ses parents sont toujours débordés et où son petit frère et sa soeur, eux, sont très heureux... Elle tente de raconter «à quelles stations s'est arrêté le train de son enfance sur la mystérieuse ligne de vie»... Car, en définitive, même si certaines de ces étapes ont été difficiles, à chaque fois la toute jeune Jo a franchi le cap de l'étrangeté, de la différence, de la nostalgie, de l'adaptation, de l'amour, de Dieu même aussi, jusqu'au cap, salvateur, de la résolution d'écrire !

  • L'homme clé

    Jo Hoestlandt

    Cet homme-là voulait changer, devenir un autre. Un matin, il quitta sa maison sans rien emporter. Sur le chemin de la gare, il rencontra cette femme, qui venait de loin. C'est alors que l'homme commença à faire des choses extraordinaires.

  • Grand ami

    Jo Hoestlandt

    Zahyu est le seul rescapé d'un naufrage. Sur une île déserte, il rencontre Grand Ami, un gros ours qui l'apprivoise.

  • Johnny est plutôt lent à l'école. Daphné, elle, apprend si rapidement qu'elle ne va plus en cours. Ces deux enfants si différents se sont pourtant trouvé une activité commune : courir vite, très vite, pour traverser la vie.
    Le truc de Johnny, c'est de courir, et de courir vite, pour le reste. il est lent, rêveur, il bégaie, il ne trouve pas sa place. Et puis un jour, sur le trajet de l'école, il tombe sur une météorite, Daphné, une fille de son âge rapide comme l'éclair. Tellement rapide qu'elle ne va plus en classe. Intelligente quoi, pas comme lui. Joignant leurs deux solitudes, ces deux enfants vont emboîter le pas de Prévert et faire de leur amitié toute neuve un bouleversant poème.

  • Pour son anniversaire, la mamie de Stéphanie l'emmène dans son camion en Angleterre... Deux passagers clandestins seront aussi du voyage !


  • en 1942, le nord de la france était occupé par l'armée allemande qui l'avait envahi.
    lydia et moi, hélène, nous avions huit ans et demi, ni la guerre, ni les allemands ne nous empêchaient d'aller à l'école, de jouer, de nous disputer et de nous réconcilier, comme toutes les autres amies du monde. un jour, pendant que nous jouions près d'elle, la maman de lydia a cousu une étoile jeune sur leurs vestes.

  • Tout est réuni dans ce texte à la fois drôle et tendre : rires, peines, blagues, connaissance de l'autre, différence.

    Les petits fantômes aussi partent en colo! Mais leur colonie de vacances est très spéciale...puisque leurs activités ont lieu la nuit!
    Les petits fantômes partent en colonie de vacances en Écosse et, pour les enfants de la nuit, voyager toute la journée, c'est fatigant ! L'aventure commence dans le train-fantôme qui les emmène vers l'Écosse où ils ont affaire à un grand fantôme et son copain vampire, qui les suivent jusqu'à la colonie de vacances et leur en font voir de toutes les couleurs ! Ils font ensuite la rencontre des enfants du jour. Après le moment de peur et de découverte passés, il décident de faire la fête ensemble en cachette, la nuit, évidemment. Ainsi, ils s'apprivoisent tous, apprennent à se connaître et s'amusent beaucoup ! Ils partent en gardant leur secret et en se promettant de se revoir un jour.

  • Mon p'tit vieux

    Jo Hoestlandt

    Timothée vit dans une cité où les gens nourris de préjugés, regardent les autres avec suspicion. Il est intrigué par le vieux qui vit seul en face de chez lui et qui l'insulte régulièrement. Une amitié pourrait naître entre eux mais quelque chose les freine. Quand le vieux se suicide, la misère et la solitude de son existence apparaissent alors au grand jour et Timothée éprouve tristesse, honte et culpabilité.

  • Par ici, la rentree !

    Jo Hoestlandt

    Il y a bien sûr l'école pasteur à honfleur, l'école robespierre à dampierre et l'école ferry à paris. Mais l'école Marcel-Torgnol, tu en as entendu parler ? Elle est là, pourtant, tout près de chez toi, tu es sans doute passé un jour devant ; elle ressemble à beaucoup d'autres, mais ne te fie pas aux apparences ! Arsène, déborah, éliane, jason, mathis et les autres sont dans une école un peu folle où tout va de traviole. Et à chaque rentrée, ils se posent les mêmes questions : que va-t-il encore leur arriver ? Quel sera le prochain épisode du feuilleton ?

  • Mona, une petite fille d'origine africaine, réinvente le conte de Blanche-Neige...
    La classe de Mona doit monter un spectacle ; mais tout le monde veut être Blanche-Neige ou le prince charmant!
    Mona propose de tirer les rôles au sort. C'est alors que les ennuis commencent...

  • Un coeur gros comme ça

    Jo Hoestlandt

    • Nathan
    • 9 Janvier 2014

    Vive la classe verte : partager sa chambre avec les copines, faire de grandes excursions et dormir à la belle étoile ! Ce serait parfait pour Garance si seulement ce crétin de Manu n'était pas là...Mais la classe verte n'a pas fini de l'étonner : la nature y est sauvage, les copines un peu pestes et la maîtresse très bavarde. Et puis Manu, il ne sent pas si mauvais finalement...Avec son style doux-amer, Jo Hoestlandt nous livre l'histoire drôle et tendre d'une rencontre entre deux enfants hauts en couleur qu'à priori tout sépare.Elle est l'auteur notamment deLydia et l'aquarelliste(NP 8-10 ans),Mémé t'as du courrier,Faut pas pousser Mémé !(Nathanpoche 10-12 ans),la Colonuit de vacances(NP 6-8 ans) et de l'albumLa cage aux oiseaux(Syros).

  • 12 histoires au travers desquelles les enfants découvriront le sens des mots Liberté, Egalité, Fraternité ; des mots vivants.

  • Un soir, Lisa n'est pas rentrée de l'école.
    Mais où peut-elle bien être ? Qu'est-ce qui a bien pu lui passer par la tête, elle d'ordinaire si sage, si discrète ? Son père, sa mère, sa babysitter, son institutrice, son amie... tout le monde s'interroge ! Et tous racontent, chacun à leur manière, la vie de la petite Lisa, reconstituant le puzzle de sa mystérieuse disparition...

  • " Si seulement j'étais un personnage de série télévisée, ou un soldat intrépide.
    " soupire Petite Poupée. Elle rêve de se bagarrer, de vivre les aventures qu'imaginent les garçons du square pour leurs héros de plastique et se glisse dans un colis destiné aux habitants d'un pays en guerre. Le fracas des bombes et les cris des blessés lui feront comprendre l'atroce réalité.

  • Alice passe quelques jours à la campagne chez tante suzon.
    Hélas, chez tante suzon, il y a aussi gaspard, son cousin. il n'aime pas les filles et se moque d'elle tout le temps. quel cauchemar pour alice !
    Qu'est-ce qui pourrait bien changer cela ? la naissance du petit veau à la ferme ? peut-être.

  • "Vive la mariée !" Pas sûr... Le mariage de sa grande soeur occupe beaucoup trop la famille au goût de Clémentine. Elle va devoir être demoiselle d'honneur. Avec la robe rose bonbon et la coiffure de caniche appropriée... C'est la barbe. Elle se casse la figure juste avant le mariage : un bras cassé, un coquard, le nez amoché... Très vite la demoiselle d'honneur devient demoiselle... d'horreur ! Heureusement le jour J, Clémentine rencontre un drôle de garçon avec des béquilles qui s'emmêlent et une jambe dans le plâtre... Une jolie histoire d'amour, sous une table, lors d'un repas de mariage.

  • 500 secondes de calculs savoureux : 1 tonne de bonne humeur + 10 gouttes d'énergie + 1 pincée de poésie + 25 dessins malicieux = 30 casse-tête pas casse-pieds pour chatouiller tes neurones.

empty