• Quand Mamamoush est venue me border, on a reparlé de la femme couleur vitre sale.

    - La femme est grise, car elle est très seule. Elle ne parle à personne de la journée et personne ne l'attend le soir. Cette nuit, elle va dormir toute seule, pendant que tu es dans ton petit nid de famille.

    -Et elle n'a pas peur la nuit?

    - Si, elle a peur la nuit!

    - Demain, je lui apporterais un doudou, comme ça, elle se sentira moins seule, j'ai décidé.

  • À 36 ans, Jerk veut réaliser quelque chose avant d'être trop vieux. Il plaque tout pour tenter sa chance en République dominicaine. L'oeuvre de sa vie, ce sera une crêperie. Ben oui, pourquoi pas. Au fil des rencontres loufoques de notre héros, le projet avance, recule, avance. Un peu comme les fesses des filles qui dansent. Dans la chaleur moite et au rythme de la bachata, Jerk apprend surtout à goûter le présent. Et c'est déjà pas mal. À la fin du xve siècle, Luis s'embarque avec Christophe Colomb pour implanter une colonie sur l'île. C'est la même histoire : celle de l'espoir que Là-bas, ce sera mieux.
    Sélection 2013 prix du premier roman de chambéry.

  • Gare Montparnasse. Renan descend du Brest-Paris pour faire le tour du monde. Il ne sait pas encore qu'il va rester une semaine sans sortir de cette gare. Au fil des annonces SNCF, des solitudes se croisent ou se ratent dans le brouhaha du grand hall. La vendeuse de cannelés révise ses cours de droit, le kiosquier rêve d'une autre vie, un SDF fait des hypothèses, un enfant veut voir la mer, et le chef de gare guette les mélodies d'un piano. Renan regarde, écoute et photographie avant son grand départ, qui ne sera pas forcément celui qu'il croit.

  • Découvrez L'ogre et les bonbons bleus, le livre de Léna Ellka. Sur le parking du supermarché, Rozenn est kidnappée au lasso par Mandibule, un ogre affamé qui ne jure que par le bio. Au moment de l?accommoder d?une sauce maison, il s?aperçoit, horrifié, que Rozenn vient d?avaler une poignée de ses bonbons d?un bleu chimique? Un conte moderne drôlissime et pédagogique qui revisite avec loufoquerie le thème de l'ogre.

  • Cléopâtre, jeune princesse d'Egypte, ne supporte plus la souffrance de son peuple, confinée qu'elle est dans son univers protégé de princesse de rang, et entourée de serviteurs dévoués mais hypocrites. Malgré les sarcasmes de sa grande soeur Bérénice, héritière désignée du Trône, Cléopâtre s'entête à essayer d'attirer l'attention de Pharaon sur les misères du bas peuple. Mais quand son père, maître absolu de l'Empire, disparaît, Pharaon n'a d'autre envie que de retrouver celui qui l'a toujours protégé et pour lequel elle voue une admiration sans limite.

  • Alors qu'on estime à 8 % à 10 % le nombre d'enfants atteints de trouble du langage, ce "P'tit pourquoi explique simple- ment le rôle de l'orthophoniste., un thème jusqu'à présent jamais abordé en documentaire.
    - un "Ptit pourquoi" très utile à l'âge où le langage fait partie des acquisitions fondamentales.
    - Des illustrations drôles et tendres, signées maurèen Poignonec.
    - un texte juste, sans jugement, écrit par une spécialiste du lan- gage.

    Zuliette zozote. avec l'aide de l'orthophoniste, elle va apprendre à bien prononcer les mots en faisant des exercices, comprendre comment fonc- tionnent les cordes vocales.

    Elle va aussi se rendre compte qu'il n'y a pas que des enfants qui vont chez l'orthophoniste.

    Après quelques séances et des exercices, elle pourra enfin prononcer son prénom correctement : Juliette.

  • Comme beaucoup d'enfants, Aldo veut des voitures, un garage, un circuit et même une ville. Poursuivi par ses obsessions, il se fait offrir tout ce qu'il désire. Peu à peu, sa chambre se remplit, mais Aldo reste toujours insatisfait ...

  • Un enfant va se coucher. Il flaire l'air, sent un cauchemar approcher...
    Vite, il nous interpelle, nous lecteur, et nous invite dans son histoire.
    Pourquoi ? Pour l'aider à se débarrasser de ce cauchemar. Avec quoi ?
    Avec le livre que l'on tient entre les mains, rien de plus, rien de moins.
    Magie de la narration, de l'imagination et de la manipulation, notre livre devient tour à tour un mur derrière lequel se cacher, un haltère à soulever (car oui, le cauchemar est fort et il faut être bien entraîné pour l'affronter !), un tambour indien à frapper...
    On joue sur et avec le livre pour faire fuir le cauchemar de cet enfant et, l'air de rien, apprendre à dominer nos propres peurs du soir !

  • Annick la bernique et son ami Bruno le bigorneau goûtent tranquillement sur leur rocher. Comme c'est étrange ! L'algue qu'ils mâchent n'est pas salée, alors que l'eau de mer, oui. Curieuse, Annick veut éclaircir ce mystère. Et si quelqu'un leur avait joué un tour ?

  • Alphonse fait le malin et le tour du monde en vélo. Il croise Éliette sur son pédalo. Poursuivant leur chemin sur terre et sur mer, ils bricolent leurs véhicules et en font un pédaroulette. Mais Éliette comprend qu'Alphonse le hâbleur ne sait pas faire de vélo sans petites roues.

empty