• Il était une fois une petite bonne femme qui avait un joli cochon. Et voilà qu'un jour, elle lui dit : Petit cochon, pour te faire plaisir, je vais t'emmener dans la forêt....

    Seulement, après avoir bien mangé, le petit cochon n'a plus voulu rentrer à la maison...

    Un conte randonnée qui joue sur les enchaînements burlesques.

  • Roussot et Brunet ont marché jusqu'au bout de la forêt, là où commencent les prairies vertes. Ils se sont assis et ont ouvert leurs baluchons. Dans chaque baluchon, l'ourse brune avait mis une botte de racines, une belle tranche de saumon et un pot de miel.
    Hum ! Que c'était bon ! Gloutons comme ils sont, Roussot et Brunet ont tout mangé. Tout !

    Oui mais voilà, le lendemain, après avoir tant et tant marché, les deux oursons commencent à avoir faim. Très, très faim.
    Et là, sur le chemin, qu'est-ce qu'ils voient ? Un beau fromage doré et rond. Comment le partager ? Renard qui passe par là a bien une solution à leur proposer, mais est-ce qu'ils ne sont pas en train de se faire berner oe
    Voilà un petit conte hongrois rondement mené où l'on prend plaisir à voir le rusé renard duper les deux gloutons.
    Jean-Louis Le Craver raconte avec jubilation ces deux frères en train de se disputer leur bout de gras. Deux oursons encore patauds, qui cherchent leur indépendance et apprennent la liberté à leurs dépens !
    Histoire de bestiole et de gourmandise, il n'en fallait pas plus à Martine Bourre pour s'emparer avec appétit de ce conte ! Et voilà les personnages brossés avec tendresse et espièglerie, en papiers découpés et coutures de raffia, dans un style qui rappelle celui du P'tit bonhomme des bois. Une nouvelle réussite !

    Jean-Louis Le Craver publie ici son 5e livre chez Didier Jeunesse, après La toute petite petite bonne femme, Les trois boucs, Le petit cochon têtu, Le tout petit os.
    Après Li Po le fou et Tou Fou le sage, Martine Bourre publie son 18e livre chez Didier Jeunesse. Avec un plaisir toujours aussi communicatif !

  • Autrefois, il y a très longtemps, vivait en Chine une petite fille bien dégourdie qui avait pour nom Din'Roa.

  • "Roussot et Brunet ont marché jusqu'au bout de la forêt, là où commencent les prairies vertes. Ils se sont assis et ont ouvert leurs baluchons. Dans chaque baluchon, l'ourse brune avait mis une botte de racines, une belle tranche de saumon et un pot de miel.
    Hum ! Que c'était bon ! Gloutons comme ils sont, Roussot et Brunet ont tout mangé.
    Tout !
    Oui mais voilà, le lendemain, après avoir tant et tant marché, les deux oursons commencent à avoir faim. Très, très faim.
    Et là, sur le chemin, qu'est-ce qu'ils voient ? Un beau fromage doré et rond. Comment le partager ? Renard qui passe par là a bien une solution à leur proposer, mais est-ce qu'ils ne sont pas en train de se faire berner ?
    Voilà un petit conte hongrois rondement mené où l'on prend plaisir à voir le rusé renard duper les deux gloutons.
    Jean-Louis Le Craver raconte avec jubilation ces deux frères en train de se disputer leur bout de gras. Deux oursons encore patauds, qui cherchent leur indépendance et apprennent la liberté à leurs dépens !
    Histoire de bestiole et de gourmandise, il n'en fallait pas plus à Martine Bourre pour s'emparer avec appétit de ce conte ! Et voilà les personnages brossés avec tendresse et espièglerie, en papiers découpés et coutures de raffia, dans un style qui rappelle celui du P'tit bonhomme des bois. Une réussite !"

  • Une petite fermière emmène un jour son cochon dans la forêt. Comme ça, pour lui faire plaisir. Seulement, après avoir bien mangé, le petit cochon n'a plus voulu rentrer... La version alsacienne d'un conte-randonnée plein d'humour très connu en Angleterre.

  • Le temps d'une nuit, une mère doit laisser seuls ses deux enfants. Mais voilà qu'un ours se fait passer pour leur grand-mère et vient leur rendre visite avec une seule envie : les dévorer ! Din'Roa se méfie de cette grandmère à la grosse voix et aux dents pointues. Et elle ne s'en laissera pas conter !

  • Trois fermières ont prévu de cuisiner pour Mardi Gras. L'une projette de tuer sa poule, l'autre sa dinde et la dernière sa truie. Mais la poule a tout entendu, elle va vite prévenir ses amies. Les voilà parties toutes les trois. Mais si elles ont échappé à la casserole, échapperont-elles au loup ?
    Un « À petits petons » pour les plus grands (à partir de 6 ans), avec un texte plus long et tous les ingrédients qui font le succès des contes de la collection.

  • Autrefois, il y a très longtemps, vivait en Chine une petite fille bien dégourdie qui avait pour nom Din'Roa.

empty