Littérature générale

  • Originaux, déstabilisants et divertissants à la fois, ces contes pour petites filles criminelles et libertines nous entraînent dans le monde étrange et poétique de Nadine Monfils, qui manie les plumes d'anges et les couteaux sanglants avec un égal bonheur.

    Dans cette version intégrale, redécouvrez ces contes pour petites filles qui loin des jeux qui leur sont destinés, tournent le dos à leurs poupées et trouvent leur plaisir dans le meurtre ou dans des délires les plus fous et les plus sensuels. Coquines et espiègles, elles ont une imagination débordante pour nous embarquer dans un monde de conte de fées en passant par les ténèbres de Tim Burton.

  • Quand les rues de Venise dévoilent leurs secrets, et que sur les eaux d'orage se reflètent les jupons des « petites filles » pas sages. Femmes enfants, un sucre d'orge dans le coeur, elles s'en vont se faire retrousser dans les palais en ruines.
    Et nourrir les ogres de quelques rats qui se sont échappés de leurs nuits les plus chaudes. Parfois, à l'ombre de Barbe Bleue, elles savourent avec délice les interdits de la vie et s'en servent pour coudre leurs fantasmes. Au détour des ruelles les plus sombres, on peut encore les rencontrer aujourd'hui. Si elles vous sourient, méfiez-vous ! Surtout ne les suivez pas. Elles ne sont que fantômes aux yeux de chats et aux mains de porcelaine.
    Parfois, elles se glissent dans le corps des poupées cassées et se cachent sous vos draps. Parce qu'à Venise tout est sorcellerie. Après Contes pour petites filles libertines (Tabou) et Les vacances d'un serial killer (Belfond), la voilà de retour pour un nouveau succès de librairie.

  • Dans ce monde aux parfums de contes de fées, ce sont les "petites filles" qui attendent les vieux messieurs à la sortie des écoles pour leur offrir des friandises et les emmener chez elles. Mais gare au réveil ! Elles seules ont la clef des mensonges. Les "petites filles" de Nadine Monfils sont des femmes enfants. Elles n'ont pas d'âge et ont gardé une fraîcheur délicieuse, mais perverse. Coquines et espiègles, elles ont une imagination débordante pour nous embarquer dans les délires les plus fous et les plus sensuels. L'érotisme, c'est la dentelle du diable. Il se savoure comme un bonbon rouge, laissant un goût lancinant sur la langue.

empty