• POLYSEMES n.11

    Polysemes

    Qu'adviendrait-il si le monde se vidait de tout sens, et qu'ainsi les cadres qui le définissent éclataient ? De quelles natures sont-ils, si l'on postule qu'ils existent, et en quoi diffèrent-ils des marges ? Hors des cadres pré-établis, les auteurs de ce nouveau numéro de Polysèmes s'octroient une bonne marge de manoeuvre afin d'analyser au mieux, de façon distincte mais aussi comparée, ces deux concepts clés en arts et littérature. Puisant ses sources de réflexion dans les oeuvres littéraires françaises et anglo-saxonnes, l'éventail des recherches s'ouvre à mesure que se posent les définitions et étymologies. Des études pertinentes qui, mettant en valeur l'intertextualité et la transdisciplinarité entre arts et lettres, viennent se jouer de leur sujet pour mieux l'appréhender.

  • POLYSEMES n.12

    Polysemes

    À l'opposé d'un regard radicaliste qui verrait la littérature comme pure innovation, création sans antécédent, ou opération de tabula rasa, cet ouvrage s'attache à sonder les multiples manières dont l'écrit jaillit du creuset des formes et des textes, en retravaillant, en redistribuant, en adaptant la matière artistique. Ces « transpositions » créatrices peuvent jouer d'un texte à l'autre, d'un genre littéraire à l'autre, d'un code sémiotique à l'autre, de la littérature aux arts visuels, de la musique à la littérature et ainsi de suite, indéfiniment. La « transposition » n'est pas citation précise, elle n'est pas vague allusion ; elle est adaptation, transmutation, et opère plus subtilement, dans l'entre-deux des formes, leurs passages, leurs chassés-croisés.

  • L'image parlerait-elle directement à l'imaginaireoe Ou la fascination qu'elle exerce ne vient-elle pas de ce qu'elle n'est justement ni tout à fait naturelle, ni tout à fait symbolique mais directement en prise avec le sémantiqueoe Comment le détour pictural s'exprime-t-il ? Chacun des six auteurs s'attache ainsi à se demander dans quelle mesure les textes « changent l'image qui les traverse en discours ».

empty