• Au royaume des animaux, c'est la panique ! Tout le monde tombe de sommeil, sauf...
    La reine Panda. Qui trouvera le remède pour l'aider à s'endormir ?
    La collection Boussole propose de vrais livres illustrés pour étudier la littérature en cycle 2 et cycle 3 : un catalogue composé d'oeuvres patrimoniales et d'oeuvres de littérature jeunesse contemporaine. Chaque ouvrage comporte un « dossier de lecture » et des ouvertures culturelles.
    Pour chaque livre de l'élève, un guide pédagogique complet pour l'enseignant est proposé gratuitement en téléchargement sur boussole.belin-education.com.

  • Les souvenirs, les amis, la famille, les animaux, la nature, les choses les plus importantes ne sont pas matérielles. Il existe des supertrésors qui nous rendent riches en bonheur pour peu qu'on y prête attention. Quels sont les tiens ?

  • Nous avons tous un talent qui nous rend uniques, un domaine où nous excellons, bref, un superpouvoir. Marc a un optimisme a toute épreuve, Nora est plus courageuse que quiconque, Pablo a le génie de la danse dans les pieds.Et Elena est une conteuse hors pair, comme les auteurs de cet album !

  • Les super-héros de fiction ont des capacités exceptionnelles appelées superpouvoirs, comme être invisible ou voler comme un oiseau. Peut-être que tu rêves d'en avoir quelques-uns, sans savoir que tu as - oui, toi - déjà des superpouvoirs. La musique, la créativité, la lecture ou les mathématiques sont aussi des superpouvoirs. Découvre avec ce cahier pourquoi des qualités si communes sont, en réalité, extraordinaires.
    Chacun de nous est unique et spécial. Es-tu prêt à exercer tes superpouvoirs ? Une cinquantaine de jeux et activités pour prendre conscience de tes forces secrètes et les développer !

  • L'histoire touchante d'un petit hérisson timide et complexé qui, un jour, décida de confier son terrible secret à son ami l'écureuil. « Nom d'une noisette ! » s'écria l'écureuil, avant de courir répéter tout ce qu'il venait d'entendre au renard, qui ne put s'empêcher de le raconter à la marmotte... Tant et si bien que, très vite, TOUS les animaux des environs connaissaient le secret du pauvre hérisson !

    Mais plutôt que de le juger ou de le taquiner, ils décidèrent de l'aider en lui offrant... une super paire de lunettes ! Mais aussi en portant euxmêmes des lunettes en signe de solidarité. C'est ainsi que le petit hérisson n'eut plus honte de porter des lunettes et découvrit le plaisir de gambader dans la forêt sans se cogner ni trébucher !

  • Qui endormira la Reine Panda ?

    Catastrophe, la Reine Panda ne dort plus ! Impossible pour ses sujets d'aller se coucher tant qu'elle est éveillée ! À bout de forces, le Conseiller royal fait appel aux plus grands spécialistes du monde.

    Un berger mongol offre ses moutons à compter, un chaman australien propose un massage avec une branche d'arbre Roupillon, une cantatrice vient chanter la plus douce des berceuses. C'est ainsi que tout le monde s'endort... sauf la Reine !

    Sans l'aide de ses sujets, elle doit se débrouiller toute seule...

    À la fin de cette longue journée, un événement INCROYABLE se produit : la Reine ferme enfin les paupières !

    Moralité : le baiser d'un prince réveille les Belles au Bois dormant, mais rien de tel qu'une bonne journée de travail pour endormir une reine !

  • Sur cette montagne-là, le soleil et la pluie allaient et venaient tous les jours.
    Le matin, le soleil brillait et les lézardes couraient.
    L'après-midi, il pleuvait et les escargots sortaient se promener.
    La nuit, la lune brillait et les grillons chantaient.
    Un après-midi la pluie commença à tomber et, tandis qu'elle courait chez elle, Lézarde croisa Escargot qui, à ce moment, sortait la tête.
    La rencontre inattendue avec Escargot est un coup de foudre. Lézarde décide alors d'aller tous les jours à sa rencontre.
    Mais, la relation entre Escargot et Lézarde s'avère impossible : Escargot ne peut pas sortir quand il fait beau parce qu'il sèche et Lézarde tombe malade si elle se mouille. Cependant, l'amour peut tout faire !
    /> Grâce à leur ténacité et guidés par les bons sentiments, Escargot et Lézarde auront une récompense méritée.
    Quand on s'aime, qu'on fait des efforts et qu'on y ajoute un peu d'imagination, tout est possible : voici le message qu'a voulu transmettre l'auteur.
    L'illustratrice reprend ce principe et, à travers ses illustrations à l'acrylique, essaie de rapprocher des lecteurs les héros de cette histoire : elle les humanise en leur donnant un petit air naïf avec la touche d'humour du dessin animé, une large palette de couleurs et plein de textures. L'artiste avoue qu'elle a eu du mal à abandonner ces personnages quand elle a terminé la dernière illustration et souhaite qu'ils vont lui garder une place dans cette forêt colorée à chaque fois qu'elle aura besoin d'échapper de sa réalité.

  • Ours vivait dans la forêt.
    Il aimait énormément se promener, faire la sieste près du lac et collectionner des objets qu'il trouvait dans les arbres.
    Un jour il vit un filet à papillons en haut d'une branche.
    - Que pourrais-je faire de ça ?
    Les papillons de ce conte ne doivent pas craindre un ours muni d'un filet, cet engin qu'utilisent les collectionneurs de papillons pour les attraper et les disséquer. Parfois, les apparences sont trompeuses !
    Cet ours utilise le filet pour les sauver quand ils tombent dans le lac et, son nez, pour les sécher afin qu'ils puissent reprendre leur vol. Voici une histoire sur la bonté et sur l'amitié entre Ours et Blanchette, le grand papillon blanc qui le sauvera de sa chute dans le lac et de sa solitude. L'illustratrice continue ses expériences graphiques amorcées dans « La mère du héros » : plume, peinture acrylique, motifs créés à travers des techniques d'impression et des collages. Comme, c'est son premier travail où tous les personnages sont des animaux, ils sont assez anthropomorphes : Ours n'a pas de pelage sur le visage mais a de petites joues roses...Les papillons sont pour lui un trésor chimérique... C'est pour cela que l'illustratrice ne fait pas de gros plans sur eux. Mais, elle apporte de l'expressivité au grand papillon en jouant sur ses ailes, comme un masque où se dessinent des yeux... Elle raconte au lecteur des actions que le texte ne dit pas. Le temps qui passe se lit dans le feuillage qui rougit et disparaît à différents moments de l'histoire. Un parallèle s'établit entre l'espace du lac et celui du ciel tant par la couleur bleu gris que par un jeu de symétrie verticale dans la double page. L'illustratrice joue sur l'accumulation des objets collectionnés par Ours et offre une narration parallèle à l'histoire. Ainsi, avant de rencontrer Blanchette, ils sont entassés, comme une espèce de barricade à sa solitude. Finalement, ces objets trouvent leur place et leur rôle quand Blanchette entre dans la vie d'Ours, tout comme cela lui est arrivé quand le filet à papillons est entré dans la sienne.

  • Ours vivait dans la forêt.
    Il aimait énormément se promener, faire la sieste près du lac et collectionner des objets qu'il trouvait dans les arbres.
    Un jour il vit un filet à papillons en haut d'une branche.
    - Que pourrais-je faire de ça ?
    Les papillons de ce conte ne doivent pas craindre un ours muni d'un filet, cet engin qu'utilisent les collectionneurs de papillons pour les attraper et les disséquer. Parfois, les apparences sont trompeuses !
    Cet ours utilise le filet pour les sauver quand ils tombent dans le lac et, son nez, pour les sécher afin qu'ils puissent reprendre leur vol. Voici une histoire sur la bonté et sur l'amitié entre Ours et Blanchette, le grand papillon blanc qui le sauvera de sa chute dans le lac et de sa solitude. L'illustratrice continue ses expériences graphiques amorcées dans « La mère du héros » : plume, peinture acrylique, motifs créés à travers des techniques d'impression et des collages. Comme, c'est son premier travail où tous les personnages sont des animaux, ils sont assez anthropomorphes : Ours n'a pas de pelage sur le visage mais a de petites joues roses...Les papillons sont pour lui un trésor chimérique... C'est pour cela que l'illustratrice ne fait pas de gros plans sur eux. Mais, elle apporte de l'expressivité au grand papillon en jouant sur ses ailes, comme un masque où se dessinent des yeux... Elle raconte au lecteur des actions que le texte ne dit pas. Le temps qui passe se lit dans le feuillage qui rougit et disparaît à différents moments de l'histoire. Un parallèle s'établit entre l'espace du lac et celui du ciel tant par la couleur bleu gris que par un jeu de symétrie verticale dans la double page. L'illustratrice joue sur l'accumulation des objets collectionnés par Ours et offre une narration parallèle à l'histoire. Ainsi, avant de rencontrer Blanchette, ils sont entassés, comme une espèce de barricade à sa solitude. Finalement, ces objets trouvent leur place et leur rôle quand Blanchette entre dans la vie d'Ours, tout comme cela lui est arrivé quand le filet à papillons est entré dans la sienne.

empty