• Agency

    William Gibson

    Au 22e siècle, à Londres, Wilf Netherton et sa patronne, l'énigmatique Ainsley Lowbeer peuvent étudier et, sous certaines conditions, communiquer avec des « fragments », des univers parallèles du passé. Dans celui qu'ils viennent de découvrir, en 2017, Verity Jane est engagée comme bêta testeuse pour évaluer un assistant numérique basé sur une IA d'un tout nouveau genre : « Eunice ». L'IA quasi humaine présente dans les lunettes, manifeste un visage, un passé fragmentaire et une habile maîtrise de la stratégie de combat. Réalisant que ses nouveaux employeurs énigmatiques ne savent pas encore à quel point Eunice est puissante et précieuse, Verity décide instinctivement qu'il est préférable qu'ils ne le sachent pas.
    Une course-poursuite s'engage alors. Verity, aidée par les londoniens de l'avenir, cherche à soustraire Eunice à l'entreprise qui la lui a confiée.

  • Neuromancien

    William Gibson

    Si Neuromancien a marqué la science-fiction, ce n'est pas uniquement parce qu'il est longtemps resté le seul roman de l'histoire à avoir remporté la sainte trinité des prix Hugo, Nebula et Philip K. Dick. En introduisant la notion de cyberspace, Wiliam Gibson devenait le père de la génération cyberpunk et changeait à tout jamais le visage de la science-fiction.
    Case était le meilleur Hacker sur les autoroutes de l'information. Son cerveau étant directement relié à la matrice, il savait comme personne se frayer un chemin dans le cyberespace pour pirater des données pour le compte de riches clients. Voulant dépasser un de ses employeur, Case a été amputé de son système nerveux, le privant ainsi de l'accès à la matrice. Complètement déprimé, le jeune homme n'a plus aucun moyen de s'évader de la prison qu'est son corps, jusqu'au jour où une mystérieuse conspiration va lui offrir une seconde chance...

  • Périphériques

    William Gibson

    Dans l'Amérique rurale et délabrée d'un avenir proche, Flynne Fisher vit en participant à des jeux vidéo pour le compte d'accro fortunés. Un soir, au cours d'une session située dans un Londres déserté, elle assiste à une mort d'un réalisme saisissant :
    Il ne s'agissait pas d'un jeu. Le futur qu'elle a vu est bien réel, elle a été témoin d'un meurtre et est désormais menacée par des inconnus vivants dans cet avenir.
    À travers l'histoire d'une jeune femme ballottée entre deux mondes, Périphériques entremêle deux futurs - les États-Unis d'avant l'effondrement et un Londres post-apocalyptique - pour tisser un récit critique du présent.
    Périphériques joue d'un présent situé dans notre futur, et d'un passé qui est notre très proche avenir, après la catastrophe inévitable désignée avec ironie par le Jackpot, dans des mondes parallèles qui communiquent pour ne pas coïncider. Dans l'avenir, les périphériques sont nos extensions, des androïdes manipulables à distance, comme des corps humains télécommandés, qui permettent de visiter le passé, et donc de le modifier. Les humains du futur tentent ainsi de réparer leur passé, comme une culpabilité rétroactive.
    Gibson use ici, sur un mode littéraire, de toute la culture SF, futur dystopique, technologie, voyage dans le temps et monde parallèle, à travers de beaux personnages très proches de nous.

  • 1855 : les Machines à Différences, ces ordinateurs mus par la vapeur et inventés par Charles Babbage ont changé le cours de l'Histoire. Lord Byron est devenu le Premier ministre de Sa Majesté la reine Victoria. Sa fille Ada, un génie scientifique qui a secondé Babbage, est peut-être folle. Elle remet à Edward Mallory, explorateur d'une Amérique du Nord divisée par les guerres, un mystérieux paquet de cartes mécanographiques. Et Mallory, dans un Londres en proie à la pollution, aux transports sous-terrestres et aux courses automobiles, va devenir le maître pion d'une partie stratégique entre la France et l'Angleterre. William Gibson, le chantre de l'ordinateur, et Bruce Sterling, le créateur du terme Cyberpunk, nous ont concocté une uchronie jubilatoire.

  • Idoru

    William Gibson

    Scandale ! Rez, le leader de l'incontournable groupe de rock Lo/Rez, vient d'annoncer ses fiançailles avec une star japonaise du petit écran. Mais Rei Toei n'existe pas : c'est une intelligence artificielle, une «idoru».
    Comment peut-on s'unir à une télle créature ? Chia McKenzie, la présidente d'un fan-club américain du groupe, s'envole pour le Japon afin d'en savoir plus.
    Colin Laney, lui, est un investigateur spécialiste de la réalité virtuelle qui vient de perdre son boulot. Il est chargé par les gardes du corps de Rez de découvrir ce qui a bien pu passer par la tête du chanteur.
    Et quand fans, hackers, internautes et mafia russe se retrouvent tous sur l'affaire...
    Tokyo risque de trembler d'un nouveau séisme !
    />


  • Mona Lisa s'éclate
    Elles sont trois. Trois femmes que tout sépare, et qu'une lutte entre mégacorpos va réunir. Sally, ancienne mercenaire maintenant au service de la mafia londonienne ; Mona, droguée, prostituée, qui survit au jour le jour dans un squat à Cleveland ; et Angie, la superstar mondiale des Simstim, fantasme de tous les mâles du cyberréseau.
    Leurs trajectoires vont pourtant se rejoindre et fusionner dans un instant aussi bref qu'incandescent autour de l'Aleph, un fantastique instrument de pouvoir. Mais tous les moyens sont permis pour mettre la main sur ce qui semble être le futur de l'humanité...


  • The Hugo, Nebula and Philip K. Dick Award-winning novel that defined the Cyberpunk movement.

  • Lumière virtuelle».

  • Un mystérieux phénomène s'est emparé de la Toile : le Film, un assemblage d'extraits de films envoyés dans le désordre, intraçables. Des fans passent leur temps sur les forums à remonter les extraits, commenter les montages des autres, tout recommencer à chaque nouvel extrait mis en ligne...
    Hubertus Bigend, le PDG belge de Blue Ant, considère que toute cette affaire est une formidable entreprise publicitaire, il lance donc Cayce Pollard, sa meilleure traqueuse, sur la piste du mystérieux créateur du Film, qu'il veut trouver pour l'embaucher...

    Le langage et l'écriture y sont plus poétiques et documentés que jamais, faisant appel à une culture globale à la pointe des médias, du marketing et du savoir technologique actuels, voire au-delà.

  • Les personnages de Gibson reprennent du service : Hollis, l'ex-rockeuse de Code Source, est de nouveau engagée par Hubertus Bigend, le tout-puissant directeur de l'agence Blue Ant. Elle est lancée sur la piste d'une nouvelle tendance, un blouson hors mode conçu par un designer inconnu, ce qui, paradoxalement, en fait la notoriété : la ligne de vêtements les Chiens de Gabriel est connue pour ne pas être célèbre et se veut atemporelle. Dans un monde où tout change à chaque nouvelle collection, cette permanence en fait un objet quasiment mythique.
    Milgrim, le junkie d'Identification des schémas, sorti d'une coûteuse cure de désintoxication, travaille aussi pour Bigend, qui l'utilise pour de l'espionnage industriel, afin de gagner des parts de marché dans le secteur des vêtements militaires.
    Blue Ant part du principe que le treillis est l'influence majeure du streetwear de ces dernières années : le marché du style est un champ de bataille !
    Quand un contrat avec le ministère de la Défense pour la vente de tenues militaires se révèle être un portail pour de mystérieux trafiquants d'armes et de drogues, Bigend se retrouve dépassé, dans un monde extrêmement dangereux. De Londres à Paris, les deux enquêteurs vont croiser le monde de la mode et les secrets militaires, les barbouzes et les créateurs...
    Avec ce roman, Gibson clôt le cycle commencé par Identification des schémas et poursuivi par Code Source.

  • Lumiere virtuelle

    William Gibson

    • J'ai lu
    • 8 Mars 2006


    Rydell est un jeune policier de
    los Angeles, tout juste sorti de
    formation. Une prise d'otages
    qui tourne mal, une prise de
    risque inutile, une tête qui
    explose sous l'impact d'une
    balle... et Rydell est renvoyé
    pour faute grave. La tempête
    médiatique passée, il retrouve
    un emploi chez Sécurintens,
    une entreprise privée de sécurité et de
    protection qui travaille à la marge de la
    légalité. Pendant ce temps-là, à San
    Francisco, Chevette, une jeune coursière,
    dérobe sans y réfléchir une paire de
    lunettes à un Européen de passage.
    Sans le savoir, par ce simple geste, elle
    vient de mettre en route une série
    d'événements qui affectera à jamais sa
    vie, celle de Rydell, et probablement
    celle de tous les habitants de San
    Francisco.


  • "C'est quoi, c'est quand, c'est comment, aimer ?.
    Aimer, c'est ne pas comprendre, aimer c'est tomber, tomber jusqu'au fond l'un de l'autre. Même mon regard est à l'intérieur de ses yeux. Elle est ma pire ennemie peut-être, mais c'est ma femme, dans ma chair. Aimer, même quand on se fait du mal c'est se dire : mais c'est elle qui m'en fait. Aimer c'est se détester en se tenant la main. ".

  • Anglais Pattern Recognition

    William Gibson

    One of the most influential and imaginative writers of the past twenty years turns his attention to London - with dazzling results. Cayce Pollard owes her living to her pathological sensitivity to logos. In London to consult for the world's coolest ad agency, she finds herself catapulted, via her addiction to a mysterious body of fragmentary film footage, uploaded to the Web by a shadowy auteur, into a global quest for this unknown 'garage Kubrick'. Cayce becomes involved with an eccentric hacker, a vengeful ad executive, a defrocked mathematician, a Tokyo Otaku-coven known as Eye of the Dragon and, eventually, the elusive 'Kubrick' himself. William Gibson's new novel is about the eternal mystery of London, the coolest sneakers in the world, and life in (the former) USSR.

  • Roman d'espionnage et thriller poétique sur fond de mondialisation, de manigances et de secrets, code source fait suite à identification des schémas, " l'un des premiers véritables romans du xxie siècle ", selon le washington post.

  • Anglais Mona Lisa Overdrive

    William Gibson

    Science fiction/FantasyReissue. **Also appeared in September Buyer's Notes**

  • Zero history

    William Gibson

    Zero History - a gripping technothriller from William Gibson, the bestselling author of Neuromancer 'An ideas-swarm, coated with a hipster glaze . . . to explore the everyday weirdness of the twenty-first century world' Herald Hubertus Bigend, the Machiavellian head of global ad-agency Blue Ant, wants ex-musician Hollis Henry to uncover the maker of a secret, obscurely fashionable denim called 'The Gabriel Hounds'. Hollis knows nothing about fashion - which, curiously, is why Bigend hired her. Soon, though, it's clear that Bigend's interest in underground labels might have sinister applications. Powerful parties, who'll do anything to get into this territory, are showing their hand. And Hollis, as Bigend's representative, is about to find herself in the crossfire.

    Set among London's dark and tangled streets, Zero History is a brilliant thriller about the hidden webs and patterns that underlie the new now.

    'Smart and seductive, inventive. Gibson is having tremendous fun' Independent 'Gibson's writing is thrillingly tight' Scarlett Thomas, New York Times Book Review William Gibson is a prophet and a satirist, a black comedian and an outstanding architect of cool. Readers of Neal Stephenson, Ray Bradbury and Iain M. Banks will love this book. Zero History is the final novel in the Blue Ant trilogy - read Pattern Recognition and Spook Country for more.

    William Gibson's first novel Neuromancer has sold more than six million copies worldwide. In an earlier story he had invented the term 'cyberspace'; a concept he developed in the novel, creating an iconography for the Information Age long before the invention of the Internet. The book won three major literary prizes. He has since written nine further novels including Count Zero; Mona Lisa Overdrive; The Difference Engine; Virtual Light; Idoru; All Tomorrow's Parties; Pattern Recognition; Spook Country and most recently Zero History. He is also the author of Distrust That Particular Flavor, a collection of non-fiction writing.

  • All tomorrow's parties

    William Gibson

    The flow of information is about to be disrupted...
    ;
    Colin Laney, sensitive to patterns of information like no one else on earth, currently resides in a cardboard box in Tokyo. His body shakes with fever dreams, but his mind roams free as always, and he knows something is about to happen. Not in Tokyo; he will not see this thing himself. Something is about to happen in San Francisco...
    ;
    The mists of San Francisco make it easy to hide, if hiding is what you want, and even at the best of times reality there seems to shift. A gray man moves elegantly through the mists, leaving bodies in his wake, so that a tide of absences alerts Laney to his presence. A boy named Silencio does not speak, but flies through webs of cyber-information in search of the one object that has seized his imagination. And Rei Toi, the Japanese Idoru, continues her study of all things human. She herself is not human, not quite, but she's working on it. And in the mists of San Francisco, at this rare moment in history, who is to say what is or is not impossible...

  • Imaginez des ordinateurs en plein XIXe siècle, des ordinateurs composés de roues dentées, de bielles et de leviers, mus par la vapeur. Des Machines à différences, imaginées par Charles Babbage, aidé de Lady Ada Byron, la fille de Lord Byron lui-même, oui, le Premier ministre de Sa Majesté la reine Victoria.
    En 1855, l'Histoire a pris un autre cours. Les industries se développent avec frénésie. Des transports sous-terrestres sillonnent Londres en proie à la pollution, aux courses automobiles et au chômage technologique. L'Empire britannique, gouverné par les scientifiques et les industrialistes, est plus soucieux de technologie que d'aventures outre-mer.
    Edward " Leviathan " Mallory, explorateur des terres sauvages d'une Amérique du Nord divisée par les guerres, se voit remettre par Lady Ada un mystérieux paquet de cartes mécanographiques. Dès lors sa vie est en danger.
    Avec l'aide inattendue de Sybil Gerard, femme déchue, fille d'un célèbre agitateur mort sur l'échafaud, qui poussait à la destruction des Machines, et de Laurence Oliphant, diplomate ou plutôt espion de la reine, il va commencer à comprendre quel est le sens de ces cartes. Un enjeu planétaire, le contrôle de l'information...

  • He Hugo, Nebula and Philip K. Dick Award-winning novel that defined the Cyberpunk movement.

  • Anglais Count Zero

    William Gibson

    Science fiction/FantasyReissue. **Also appeared in September Buyer's Notes**


  • Réunit en un seul volume l'intégralité de la trilogie cyberpunk avec les aventures du pirate informatique Case dans une société hypertechnologique où l'ordinateur règne en maître. Complété par un recueil de nouvelles en rapport avec la trilogie.


  • The author was writing fiction when he predicted the internet. And as his stories bled into reality so he became one of the first to report on the real-world consequences of cyberspace's growth and development. This title offers essays from the technological and cultural frontiers of this new world.

empty