L'histoire

  • Les gravures de Piranèse agrandissent ou réduisent à plaisir les monuments, elles jouent de l'infiniment grand et de l'infiniment petit, elles tordent les perspectives et modulent les premiers plans comme si le graveur, conscient de ses effets, ployait les monuments à son propre plaisir pour les faire parler à sa place.

  • En juillet 1830 les Parisiens se soulèvent pour défendre la liberté de la presse.
    En trois jours la monarchie conservatrice de Charles X s'effondre. Ce qu'on a oublié, c'est que cette année-là, de Bruxelles à Varsovie, de Leipzig à Bologne, c'est une bonne partie du Continent qui s'enflamme au nom de la liberté. Mais quelle liberté ?
    Libertés individuelles, droit de vote, souveraineté des nations, dignité du travail... tout se mêle. Même si 1830 a souvent été un feu de paille, un sérieux coup a été porté à l'Europe des rois.

  • C'est dès 221 avant notre ère que le territoire chinois est unifié sous l'égide du Premier empereur. L'idée de ce vaste espace doté d'un seul monarque s'est dès ce moment imposée, malgré les temps de division ou l'arrivée au pouvoir de dynasties étrangères. Et toujours, l'empire s'est reconstitué ! S'il s'est finalement effondré en 1911, la Chine communiste en est à bien des égards le dernier avatar.

    Avec Damien Chaussende, Claude Chevaleyre, Michèle Pirazzoli-t'Serstevens, Gilles Guiheux.

    Événement :

    La France, l'identité et l'historien Comment faire l'histoire de la France ? Certains hommes politiques se déchirent sur cette question. Dans Histoire mondiale de la France, l'ouvrage collectif qu'il vient de diriger, Patrick Boucheron plaide pour la réconciliation. Et appelle à prolonger l'ouvrage posthume de Fernand Braudel, L'Identité de la France. Entretien.

  • Depuis quelques années, la polémique fait rage sur l'antisémitisme en Pologne, notamment à propos des livres de l'Américain Jan T. Gross. Le dossier de L'Histoire instruit sans indulgence ce procès. Au-delà, il rappelle qu'au? XIIIe siècle, la Pologne accueille les Juifs d'Europe qui y ont connu un véritable âge d'or. Au XVIIIe siècle, le pays compte la moitié des Juifs du monde. Pour le meilleur et pour le pire, il est impossible de démêler l'histoire de la Pologne de celle de ses Juifs.

    Événement : "Le siècle des reporters de guerre", entretien avec Elie Barnavi De la guerre de Crimée au milieu du xixe siècle à la Syrie d'aujourd'hui, en passant par les guerres de Sécession, d'Espagne ou du Vietnam, des journalistes se rendent sur les théâtres des conflits. Ces reporters sont au centre du colloque organisé en mars 2016 par le Bastogne War museum lors de la première édition des « Rendez-vous de l'histoire de Bastogne ».

  • De sa fondation dans les lagunes au Moyen Age à sa conquête par Bonaparte en 1797, en passant par l'âge d'or de la fête et du carnaval, Venise impressionne par sa capacité d'innovation et d'adaptation. ?Métropole la plus cosmopolite d'Europe, elle a inventé sa propre stratégie d'accueil, autorisant les migrants allemands, albanais ou grecs à oeuvrer dans tous les secteurs. C'est dans ce contexte que le mot ghetto est inventé il y a tout juste cinq cents ans, le 29 ?mars 1516 : Venise admet la population juive dans la cité, mais dans un quartier réservé. Nous avons demandé aux meilleurs spécialistes de nous éclairer sur les paradoxes de cette ville (presque) comme les autres.

    Par Anna Bellavitis, Gilles Bertrand, Patrick Boucheron, Philippe Braunstein, Catherine Brice, Donatella Calabi, Claudie Campagne-Ibarcq, Jean-François Chauvard, Élisabeth Crouzet-Pavan, Jean-Claude Hocquet, Claire Judde de Larivière, Maurice Lever, Johann Petitjean, Salvatore, Settis, Xavier Tabet.

  • En 2014, Daech proclame le califat, officiellement aboli en 1924 par la nouvelle République turque de Mustafa Kemal. L'institution n'a pourtant cessé de resurgir dans le discours politique du Proche-Orient. L'occasion de faire le point sur les vrais pouvoirs du calife, le successeur de Mahomet : pape, empereur ou chef de guerre ? Une question qui sera au centre de la 2e édition des Rendez-vous l'histoire du monde arabe qui se tiendront à l'IMA du 20 à 22 mai sur le thème « Religions et pouvoir en Islam ».

    Avec Julien Loiseau, Gabriel Martinez-Gros, Françoise Micheau, Nabil Mouline.

    Evènement : Verdun vu d'ailleurs.
    Le 29 mai 2016, la chancelière Angela Merkel et le président François Hollande seront à Verdun pour commémorer les 100 ans de cet affrontement où, en dix mois, tombèrent 750 000 hommes, Français et Allemands confondus. Pourtant cette bataille si importante dans la mémoire française n'est, en 1916, qu'une bataille parmi d'autres. Quelle place tient-elle dans le dispositif allié où domine la Somme ? Et comment la voient les Allemands ?
    Avec Bruno Cabanes, Gerd Krumeich, Nicolas Patin, Antoine Prost, Arndt Weinrich.

  • Le 4 juillet 1776, treize colonies britanniques formées sur le vaste territoire de l'Amérique du Nord, proclament unilatéralement leur indépendance. L'ébauche de Constitution rédigée en 1781 est complétée six ans plus tard par un nouveau texte, auquel s'ajoutent en 1791 la Déclaration des droits (Bill of Rights). Véritable socle de la démocratie américaine, la Constitution est la référence des politiciens d'hier et d'aujourd'hui pour le meilleur et pour le pire. Ce numéro d'Historia Spécial consacré à la naissance des États-Unis en éclaire les principes fondateurs, les caractéristiques comme le fédéralisme mais aussi les contradictions intrinsèques et se conclut par une interview d'André Kaspi sur l'amitié franco-américaine. Également au sommaire : un Cahier Découverte sur les pas du duché de Bourgogne.
    />

  • Qu'est-ce qu'une famille ? Parce qu'elle s'inscrit dans notre pratique quotidienne, elle apparaît à chacun comme un fait naturel et universel. Les transformations qui l'ont touchée en Occident depuis la fin du XXe siècle - essor des divorces, des familles monoparentales, recomposées, ou homoparentales - prouvent qu'il n'en est rien.

    Loin des idées reçues, les historiens nous apprennent que, dès l'Antiquité, la plupart des hommes et des femmes élevaient les enfants au sein de structures étroites ; qu'à Rome, le « prêt de ventre » ne choquait personne ; qu'il y avait moins d'enfants dans les foyers de l'Ancien Régime que dans ceux des années 1950, ou encore que la cellule familiale unie des Trente Glorieuses ne fut qu'une courte parenthèse.

  • Tandis que le Brexit fait débat, la Normandie nouvellement réunifiée célèbre celui qui, le premier, a accroché les îles Britanniques au continent. Bien connue grâce à la tapisserie de Bayeux, la scène se joue il y a 950 ans, à Hastings. Guillaume, duc de Normandie, gagne le trône d'Angleterre. Celui que les historiens appellent soit le Bâtard soit le Conquérant bouleverse les équilibres de l'Occident en même temps qu'il impose son pouvoir, y compris par la plus dure des forces. Bilan des derniers travaux des historiens anglais et français sur ce « héros normand ».

    Par David Bates, Véronique Gazeau, Jean-Philippe Genet, Térence Le Deschault de Monredon, Fabien Paquet.

    Événement :"Les femmes de réconfort : un esclavage d'État ?" - entretien avec Pierre-François Souyri Le gouvernement japonais a accepté, le 28 décembre 2015, d'indemniser les 46 « femmes de réconfort » coréennes encore vivantes et reconnu la responsabilité de l'État dans cette tragédie. Longtemps oubliées avant de devenir des héroïnes nationales, ces esclaves sexuelles des occupants japonais continuent de susciter le débat, politique et historique. Une analyse de Pierre-François Souyri.

  • L'Éthiopie a de quoi fasciner, le pays de Lucy est une très ancienne terre chrétienne, le pays d'Afrique qui a livré le plus de manuscrits grâce à son écriture vieille de 3 000 ans et le seul grand État du continent à ne pas avoir été colonisé au XIXe siècle.

    Sur ces singularités historiques se greffent des mythes puissants : les souverains éthiopiens disent descendre de Salomon et de la reine de Saba, une légende qui allait notamment inspirer le mouvement rastafari. Éthiopie, pays d'exception ? Dans ce numéro, les historiens décryptent « l'insularité éthiopienne » et nous font découvrir les mondes méconnus de la corne de l'Afrique.

    Par Francis Anfray, Jean-Nicolas Bach, Jean-Pierre Bat, Guillaume Blanc, Jean-Renaud Boisserie, Giulia Bonacci, Françoise Briquel-Chatonnet, Marie-Paule Caire-Jabinet, Amélie Chekroun, Marie-Laure Derat, François-Xavier Fauvelle, Iwona Gajda, Bertrand Hirsch, Fabienne Le Houérou, Bernard Nantet, Robin Seignobos, Estelle Sohier, Sylvain Venayre.

  • Historia s'est plongé pour vous dans le trésor de guerre de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), un ensemble d'archives inédites de la période 1930-1945.

    Conservées par le Service historique de la Défense (SHD), les archives des services spéciaux, accessibles depuis deux ans seulement, de provenance diverse, ont connu une histoire mouvementée. Elles livrent aux chercheurs des informations de premier ordre sur le renseignement et le contre-espionnage entre 1930 et 1945. Pour ce numéro spécial, fruit d'un travail collectif entre la rédaction d'Historia et le SHD, archivistes, historiens et journalistes ont exploré un ensemble documentaire de près de 500 mètres linéaires pour proposer un nouvel éclairage sur cette période en exhumant des dossiers classés confidentiels.

    Également au sommaire, un cahier découverte consacré à l'héritage indien du Colorado par l'historien, spécialiste du XIXe siècle américain, Farid Ameur

  • Embarquez avec ces Voyages extraordinaires pour une merveilleuse traversée pleine de surprises. Évasion garantie.

    Depuis qu'il est présent sur notre planète, l'être humain n'a jamais cessé de vouloir explorer les terres et les mers situées au-delà de son horizon. Ainsi est né la passion du voyage, irrépressible, irraisonnée, qui pousse chacun à quitter son environnement pour se lancer sur des chemins exotiques (du grec exôtikos, étranger). Périples bien réels ou odyssées imaginaires, qu'importe le moyen de transport, pourvu qu'il y ait l'ivresse de la découverte de soi et du monde.

    Ces voyages extraordinaires, des Enquêtes de l'historien grec Hérodote, le père de la géographie et de l'ethnographie, partis à la rencontre des Barbares aux aventures d'Ulysse, des récits plus ou moins véridiques de Marco Polo, aux expéditions des Conquistadores à la recherche de l'Eldorado, s'égarent aussi parfois en enfer tel que décrit par Virgile ou chez les Sélénites, autant dire sur la lune ! Alors partez avec ce numéro d'Historia Spécial sur les routes pleines d'imprévus de voyageurs intrépides sans oublier que la lecture est aussi l'une des plus belles façons de s'évader.

  • Sur terre, sur mer ou dans les airs, elles ont scellé le destin des empires et des nations.

    Vaincre pour imposer sa loi, renverser l'ordre établi et en instaurer un autre, mettre fin à la guerre, pour le pire ou le meilleur. L'objectif est clair et les moyens multiples, pour justifier une fin, sans pitié avec les vaincus comme l'a montré, par exemple, la prise de Tenochtitlàn en 1521 par les conquistadores de Cortés. Mais le hasard ou la providence s'en mêlent parfois et le résultat n'est pas toujours celui qui est espéré par l'assaillant. Ainsi Stalingrad a marqué pour le IIIe Reich, non l'apothéose espérée, mais le début de la fin. Les stratèges de tous les temps n'ont pourtant jamais manqué d'imagination pour atteindre leurs buts comme le démontrent d'éminents spécialistes de la question. Dans ce numéro qui annonce la rentrée, tambours battants, ils vous conduisent sur les théâtres d'opérations d'une dizaine de batailles qui ont changé le cours de l'Histoire - elles sont retracées avec précision et illustrées de cartes - , et révèlent l'évolution des motivations et des moyens mis en oeuvre au cours des siècles.

  • De la lutte contre la colonisation espagnole au régime de Fidel Castro, retour sur les combats successifs menés par les Cubains.

    Bastion de l'Empire espagnol, l'île entame dès le XIXe siècle une longue lutte contre le pouvoir colonial avant de tomber sous domination américaine. Seule la révolution menée par Fidel Castro l'en délivre mais instaure à son tour un régime à la mode stalinienne, revisité façon tropiques.

    Historiens et journalistes vous racontent dans ce numéro consacré à Cuba et à ses habitants, du XVIe siècle à nos jours, les soubresauts d'un pays, trait d'union stratégique des Amérique, au centre des relations internationales depuis toujours. Place est faite également à la controverse avec la tribune entre Ignacio Ramonet et Jacobo Machover autour de la révolution castriste.

    Également dans ce numéro, un cahier découverte consacré à La Croatie, lumineux trésor des Balkans.

  • Les Européens ont, au XIXe siècle, la certitude que la planète s'offre à eux : voyageurs, géographes, scientifiques l'explorent toujours plus loin - précédés ou suivis des colonisateurs. Aller plus loin, plus haut, plus vite : à ces appétits d'ailleurs, l'âge industriel fournit des moyens inédits. La mondialisation s'accélère. Aux marges, certains résistent à l'empire et aux rythmes occidentaux. Et, déjà, s'exprime la mélancolie face à un monde qui s'uniformise.

    Avec Philippe Antoine, Hélène Blais, Christophe Brun, Manuel Charpy, Dominique Kalifa, Alexander C. T. Geppert, Philip Golub, Christian Grataloup, Pascal Griset, Bruno Marnot, Michel Pierre, Caroline Piquet, Kenneth Pomeranz, Pierre Singaravélou, Sylvain Venayre et Laurent Vidal.

    Événement : Louis XIV. L'ordre et le chaos Que serait l'image du règne de Louis XIV sans les artistes qui l'ont façonnée ? A commencer par le génial Le Brun, qui, pendant près d'un quart de siècle, oeuvra à glorifier « le plus grand roi du monde ». A l'occasion de la grande exposition au Louvre Lens « Charles Le Brun, le peintre du Roi-Soleil » qui nous fait entrer dans les arcanes de l'absolutisme louis-quartozien, retour dans L'Histoire sur l'envers du décor : et si Louis XIV n'avait été qu'un monarque faible et manipulé ?
    Avec Joël Cornette, Matthieu Lahaye et Jacques Solé.

  • Quatre-vingts ans après le soulèvement des militaires qui engendra trois années de conflit, le souvenir de cette guerre reste, en Espagne, explosif.

    Depuis les années 1990, les mémoires s'y sont pourtant réveillées et les travaux d'historiens multipliés, en renouvelant l'approche. L'occasion de redresser quelques idées fausses, derrière les mots et les images qui nous hantent encore, ceux d'Hemingway ou de Malraux, de Capa ou de Picasso.

    Par François Godicheau, Fernando Hernández Sánchez, Stéphane Michonneau, Mercedes Yusta.

    Événement - "1516, naissance des ghettos" par Michaël Gasperoni.
    En 1516, il y a tout juste cinq cents ans, le premier ghetto juif est instauré à Venise. Mais c'est à Rome, quarante ans plus tard, que cette forme de ségrégation spatiale prend un tournant idéologique visant à convertir les Juifs.

  • « Moyen Age » : l'expression de Pétrarque place d'emblée ces 1 000 ans dans un temps sombre, entre les splendeurs de la Rome antique et les feux de la Renaissance. Les historiens et les archéologues ont néanmoins totalement revu cette image.

    Point de château fort type, pas davantage de déclin urbain ou de monde immobile, mais plutôt des villages bien avant l'An Mil, des échanges incessants et une étonnante capacité d'innovation. Alors : quoi de neuf au Moyen Age ? C'est aussi le thème de l'exposition de rentrée de la Cité des sciences et de l'industrie.

    Avec Danielle Arribet-Deroin, Jérôme Baschet, Quentin Borderie, Patrick Boucheron, Philippe Braunstein, Isabelle Cattedu, Benoît Clavel, Florian Mazel, Joseph Morsel, Hélène Noizet.
    />

  • La bataille de Mossoul a commencé. Et les Kurdes sont plus que jamais sous les feux de l'actualité. Les peshmergas sont devenus le fer de lance du combat contre Daech.

    Une belle revanche quand on sait que, depuis l'entre-deux-guerres, l'histoire de ce peuple se confond avec une succession de soulèvements brutalement réprimés. L'origine du Kurdistan plonge pourtant loin, au Moyen Age, lorsque des principautés kurdes s'imposent au coeur du Proche-Orient.

    Avec Hamit Bozarslan, Anne-Marie Eddé, Boris James, Jordi Tejel.

    Événement : Donald Trump, le dernier-né du populisme américain.
    Le 8 novembre 2016, les Américains élisent leur 45e président. Donald Trump, investi du bout des lèvres par les républicains et dont les provocations défraient la chronique, fait figure de tribun populaire. Une posture qui n'a rien de nouveau.
    Par Pap Ndiaye.

  • Dans le Languedoc du XIIe siècle, des formes et des interrogations religieuses nouvelles ont vu le jour. Au XIXe siècle, on leur a inventé une histoire, le « catharisme », hérésie dualiste, lutte occitane contre des croisés venus du nord.

    C'était oublier que l'hérésie était largement une invention des pouvoirs ecclésiastiques et princiers. C'était donner une cohésion à une région qui n'en avait pas. Notre dossier propose de quitter un moment l'imaginaire pour revenir aux archives.

    Avec Jean-Louis Biget, Jacques Chiffoleau, Robert I. Moore, Fabien Paquet, Mark G. Pegg, Michel Tardieu, Julien Théry-Astruc.

    Événement : La République, avenir d'une longue histoire.
    République et laïcité, république et école, république et minorités... La république est sur toutes les lèvres, sans que ses principes soient pour autant définis. Nous avons demandé à Vincent Peillon et à Quentin Skinner de dérouler l'histoire de la pensée républicaine, cette philosophie, bien plus ancienne que le libéralisme ou le socialisme, qui entend soustraire les citoyens à toute forme d'arbitraire, au nom de la liberté.

  • Charlemagne est mort il y a 1200 ans. Au moment de son couronnement, en 800, l'empereur régnait sur près de la moitié de l'Europe et sur plus de 10 millions de sujets.

    Portrait du fondateur de la dynastie carolingienne, qui, à travers sa politique économique, culturelle et artistique, marqua de son sceau le continent européen pour des siècles.
    Par Dominique Alibert, Alain Dierkens, Martin Gravel, Rolf Grosse, Sylvie Joye, Michel Sot et Laurent Theis.

    Événement : « Le climat a une influence sur l'histoire », entretien avec Geoffrey Parker Aujourd'hui, le réchauffement planétaire occupe tous les esprits. Pour mieux comprendre les incidences des changements climatiques sur l'histoire, Geoffrey Parker revient sur la vague de froid qui a déferlé sur le monde au XVIIe siècle.

  • Réhabiliter César Borgia ? Les historiens y ont renoncé depuis longtemps. Le prince qui a servi de modèle à Machiavel, en dépit de ses talents d'homme politique, de diplomate et de tacticien, est bien un assassin, un condottiere sans foi ni loi et un être dépravé. Aut Caesar, aut nihil (« Ou César, ou rien »), sa devise, dit assez l'orgueil, la détermination et l'ambition du duc de Valentinois. Voici le portrait, nuancé mais sans complaisance, du plus sulfureux des Borgia.

    Les Borgia. Dans cette famille pas comme les autres, je demande le fils ! Fierté du pape Alexandre VI, César est l'enfant terrible et l'une des figures de proue de la Renaissance. Un prince au Vatican, l'homme d'armes, la chute. En trois volets, voici les grandes étapes d'un règne sans partage.

    Un prince au Vatican.
    Voici César, à l'époque de sa jeunesse, guidé sur les sentiers de la gloire par son père Rodrigo Borgia, devenu pape sous le nom d'Alexandre VI. Roi de la fête à Rome, l'ambitieux César quitte le cardinalat et épouse Charlotte d'Albret, nièce du roi de France, Louis XII. Soupçonné d'avoir tué son propre frère Giovanni, il échafaude pour sa jeune soeur, Lucrèce, les mariages qui conviennent à sa soif de puissance et à celle de son clan.

    L'homme d'armes.
    Mais César n'est pas seulement un tacticien en chambre, il est également un redoutable guerrier qui se lance, non sans courage, au nom du père, à l'assaut de la Romagne et s'attache les services du génial Léonard de Vinci, l'artiste également ingénieur qui révolutionne l'art de la guerre. Machiavel qui admire le conquérant, le rencontre à plusieurs reprises. Il sera son modèle, l'incarnation du machiavélisme en politique. La fin justifie bien les moyens et César est passé maître dans l'art d'assassiner par le fer ou le poison ses ennemis.

    La chute.
    Mais plus dure est la chute ! Après l'assassinat de son père, César doit lutter pour sa propre survie. C'est en Espagne qu'il trouve un refuge et un emploi. Le voici libre, prêt à ferrailler à nouveau, cette fois comme condottiere, jusqu'à son dernier combat, sans gloire.

    Et pour clore cette évocation de la destinée sanglante de César Borgia, place à l'Invité du Spécial : sa dernière descendante connue, interviewée en exclusivité pour Historia dans son bourg natal de Montmorillon, aux confins du Limousin.

    À lire aussi dans ce numéro Spécial, un voyage à Philadelphie, berceau des Etats-Unis où s'est joué le destin de la nation américaine avec une visite du City Hall, le symbole de la grandeur et de l'extravagance de la ville.

  • Après trois numéros réalisés en partenariat avec Assassin's Creed, Historia vous transporte dans ce nouvel opus dans l'univers de l'Égypte pharaonique avec ce Spécial entièrement illustré avec des images en 4K HDR du nouveau jeu d'Ubisoft Assassin's Creed : Origins, un bijou d'innovation.

    « L'Égypte, écrit Hérodote, renferme plus de merveilles que nul autre pays, et il n'y a point de contrée où l'on voit tant d'ouvrages admirables et au-dessus de toute expression». La preuve en images dans ce numéro d'Historia Spécial, réalisé en partenariat avec Ubisoft, à l'occasion de la sortie du dernier opus de la saga Assassin's Creed : Origins, Un voyage bluffant de réalisme dans les arcanes de l'Égypte pharaonique qui vous propulse à l'époque du règne de Cléopâtre, dernière reine de la dynastie grecque des Ptolémées, déterminée à assurer la grandeur de son pays.

    Des précurseurs de l'Égyptomanie, défricheurs mais aussi déchiffreur comme Champollion, à la vision fascinante de l'au-delà dans ce pays solaire, de l'Égypte de Cléopâtre à l'extraordinaire reconstitution par les équipes d'Ubisoft des cités égyptiennes disparues, laissez-vous charmer et émerveiller par cette plongée saisissante de vie et de réalisme dans les mystères du royaume de Cléopâtre.

    Avec en prime une interview exclusive de Jean Guesdon, le directeur créatif du jeu !

  • Le 6 avril 1917, le Congrès votait l'entrée en guerre des États-Unis. Deux millions de soldats allaient progressivement débarquer en France et, avec eux, le jazz ou le basket.

    Ce fut un tournant dans le conflit, comme dans les relations internationales, et un choc pour la société américaine, en particulier les Noirs. Au même moment, la Grande-Bretagne engageait ses troupes canadiennes à Vimy : un baptême dans le sang devenu un mythe pour la jeune nation. Derrière le bel unanimisme, 1917 révèle bien des fractures.

    Avec Bruno Cabanes, Annette Becker, Philippe Gumplowicz, Pap Ndiaye, Justin Vaïsse, Laurent Veyssière.

    Événement : Marseille, la grecque.
    Il y a cinquante ans, une campagne de fouilles de grande ampleur était lancée dans le quartier de la Bourse. Depuis, les découvertes archéologiques ont profondément renouvelé notre connaissance de l'histoire de Marseille.
    Par Antoine Hermary.

  • Il y a cent ans, en février 1917, alors que la Russie est embourbée dans la Grande Guerre, des manifestations dégénèrent à Petrograd. En quelques jours, le régime impérial du tsar Nicolas II s'écroule.

    En octobre, les bolcheviks conduits par Lénine prennent le palais d'Hiver. Que s'est-il passé entre-temps ? Les historiens redécouvrent l'extraordinaire effervescence démocratique des premiers mois de la révolution. Une période où tout semblait possible et où les bolcheviks étaient loin d'être certains de l'emporter.

    Avec Marc Ferro, Éric Aunoble, Dominique Colas, Sabine Dullin, Catherine Gousseff, Boris Kolonitskii, Emilia Koustova, Catherine Merridale, Alexandre Sumpf, Nicolas Werth.

    Événement : Les routes de l'Afrique.
    Entretien avec Gaëlle Beaujean et Catherine Coquery-Vidrovitch.
    A l'occasion de la grande exposition que consacre le musée du quai Branly à l'Afrique des routes, les commissaires nous font découvrir un continent qui a toujours été au centre des grands mouvements de mondialisation depuis la migration d'Homo sapiens au commerce de l'or, en passant par les porcelaines chinoises de Madagascar.

empty