Les confessions ; livres I et II ; livre III à XII : extraits (commentaires M. Bilon)

À propos

Cette oeuvre volumineuse (composée de douze livres) s'inscrit dans le cadre de l'objet d'étude des classes de 1re : le biographique.


Descriptif de l'ouvrage :
- Livres I et II en texte intégral - extraits des livres III à XII.
Ce qui permet de donner une vision d'ensemble des Confessions.
- dossier en fin d'ouvrage - livre du professeur.


Objectif :
Répondre aux attentes des enseignants face au nouveau programme.


Points forts :
- un questionnaire de lecture - une analyse de l'oeuvre selon les perspectives et les objets d'étude - des groupements de textes assortis de questionnaires pour aider les enseignants dans la construction de séquences - des exercices pour préparer à l'épreuve anticipée de français.


Rayons : Parascolaire > Classiques / Textes et commentaires > Français / Littérature > Lycée


  • Auteur(s)

    Jean-Jacques Rousseau

  • Éditeur

    Hatier

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    22/08/2003

  • Collection

    Classiques & Cie Lycee

  • EAN

    9782218743269

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    447 Pages

  • Longueur

    17.5 cm

  • Largeur

    12.2 cm

  • Poids

    260 g

  • Support principal

    Poche

Jean-Jacques Rousseau

(1712-1778) Né à Genève, orphelin très tôt , il sera apprenti chez un greffier, puis chez un maître graveur. C'est le curé de Confignon qui l'adresse à une nouvelle catholique d'Annecy, Mme de Warens. Devenu précepteur, il retournera fréquemment aux Charmettes, près de Chambéry, chez celle qu'il appelle sa "maman".
A Paris, en 1741, il essaie d'exploiter l'invention d'un système de notation musicale et se lie avec Diderot et Mme d'Epinay. Il écrit pour l'Encyclopédie des articles sur la musique . En 1750, il répond au concours proposé par l'Académie de Dijon et en développant la thèse que le progrès est synonyme de corruption, il obtient le premier prix. Suit une autre "dissertation", le Discours sur l'origine de l'inégalité parmi les hommes, qui achève de le rendre célèbre.
L'Emile ayant été condamné par le Parlement de Paris, il s'enfuit en Suisse, puis sur le territoire de Neuchâtel, qui appartient au roi de Prusse. Après un passage dans l'île de Saint-Pierre du lac de Bienne, il gagne l'Angleterre (1765), appelé par le philosophe Hume. En proie à la manie de la persécution, il finira par rentrer à Paris.
Il achève les Confessions et les complète par les Rêveries d'un promeneur solitaire. En 1778, le marquis de Girardin lui offre l'hospitalité dans un pavillon de sa propriété d'Ermenonville, il y meurt subitement.
L'oeuvre de Rousseau s'inscrit contre la filiation nobiliaire et réveille cette inconnue de la vieille littérature: la sensibilité. Une sensibilité fondatrice de droits et de devoirs, sans laquelle le monde resterait vague.

empty