Crises

Traduit de l'ANGLAIS (ETATS-UNIS)

À propos

Lorsque manipulations génétiques riment avec manipulations politiques, le cauchemar ne fait que commencer...

Il n'y avait plus guère qu'un sénateur ultra-conservateur pour s'opposer aux expériences du Dr. Lowell, génial inventeur de nouvelles méthodes de clonage. Mais quand sa vie et sa carrière politique sont menacées par une grave maladie, il n'hésite pas à pactiser avec le diable. Et à commettre un sacrilège : l'ADN nécessaire à son traitement devra être celui du Christ, prélevé sur le suaire de Turin...
Un thriller qui mêle religion, politique et technologie pour créer le plus surprenant et le plus effrayant des suspenses.

« Tout comme John Grisham et Patricia Cornwell, Robin Cook, ancien médecin, puise dans son expérience pour imaginer des intrigues redoutables et des détails terrifiants de réalité. »
Dail y Mail


Rayons : Policier & Thriller > Thriller > Techno-thriller


  • Auteur(s)

    Robin Cook

  • Éditeur

    Albin Michel

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    05/01/2005

  • EAN

    9782226154026

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    520 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Épaisseur

    4 cm

  • Poids

    676 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Robin Cook

Fils de bonne famille (un magnat du textile), Cook passe sa petite enfance à Londres, puis dans le Kent pendant la guerre. Après un "bref" passage au Collège d'Eton, il fait son service militaire, puis travaille quelque temps dans l'entreprise familiale, comme vendeur de lingerie.
Il passe les années 1950 successivement :
à Paris au Beat hotel (où il côtoie William Burroughs et Allen Ginsberg) et danse dans les boites de la Rive gauche, à New York, où il se marie et monte un trafic de tableaux vers Amsterdam, en Espagne, où il séjourne en prison pour ses propos sur le général Francisco Franco dans un bar.
À cause de l'écrivain de polars médicaux Robin Cook, il a dû adopter le pseudonyme de Derek Raymond pour le marché anglo-saxon. En France, il continua d'être édité sous son vrai nom, ce qui causa quelque confusion avec son homonyme.
Après avoir bourlingué de par le monde et avoir exercé toute sorte de petits boulots2, il est décédé à son domicile à Kensal Green, dans le nord-ouest de Londres, le 30 juillet 1994.
Son autobiographie,The Hidden Files, a été publiée en 1992. Elle est parue en français sous le titre Mémoire vive, Rivages/Écrits noirs, 1993

empty