Goodis, la vie en noir et blanc
Goodis, la vie en noir et blanc

Goodis, la vie en noir et blanc

À propos

David Goodis est le poète maudit du roman noir.
Le destin de ses héros coincés entre un passé obsédant et une déchéance inexorable (Tirez sur le pianiste, Sons espoir de retour, Vendredi 13) est à l'image du sien : écrivain précoce au succès commercial presque immédiat, scénariste à Hollywood, il se brise un jour, sombre dans l'alcoolisme et meurt à cinquante ans dans l'indifférence la plus totale, en 1967.
C'est du moins le cliché que s'acharnent à conserver de lui ses lecteurs de ce côté-ci de l'Atlantique.
Là-bas, à Philadelphie et à Hollywood, il en allait tout autrement.
Ce livre n'est ni une biographie ni un livre de plus sur le polar. C'est une enquête sur la littérature et sur les images qui la parasitent au point, parfois, de prendre sa place.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782879291987

  • Disponibilité

    Indisponible

  • Nombre de pages

    245 Pages

  • Longueur

    18.5 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    200 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Philippe Garnier

Philippe Garnier est né en 1949 au Havre et vit à Los Angeles depuis plus de 35 ans. À partir de 1982,
il est « l'Oreille du sourd » dans Libération, ainsi que l'interviewer hollywoodien dans l'émission Cinéma,
Cinémas pendant dix ans. Journaliste, il est également traducteur et l'auteur de huit livres, dont deux
sur le cinéma : Honni soit qui Malibu (Grasset, 1996) et Caractères : Moindres lumières à Hollywood (Grasset,
2006).

empty